Le test GeneSeeker s’adresse à tous, y compris les adultes en bonne santé.

GeneSeeker exploite les dernières technologies de séquençage de l’ADN afin de détecter des mutations à l’origine de maladies chez les patients. L’analyse simultanée de centaines de gènes permet d’identifier les couples qui présentent un risque élevé d’avoir un enfant atteint d’une maladie.

 

Pourquoi réaliser le Test GeneSeeker?

On estime que nous sommes tous porteurs de 3 à 5 mutations génétiques et que, dans la plupart des cas, celles-ci ne provoquent aucune maladie. Cela s’explique par le fait que nous possédons tous deux copies de chaque gène (à l’exception des gènes du chromosome X de l’homme). Le test GeneSeeker recherche les variations de l’ADN qui sont récessives, autrement dit, celles qui ne provoquent une maladie que lorsque les deux copies du gène présentent une mutation. Si vous avez une mutation récessive dans une copie d’un gène, qui l’empêche de fonctionner correctement, l’autre copie (normale) suffit à prévenir la maladie. Toutefois, si votre conjoint est porteur lui aussi d’une mutation dans le même gène, il existe un certain risque que votre futur enfant puisse hériter d’une copie défectueuse de l’un ou l’autre, et donc qu’il possède des copies non fonctionnelles du gène entraînant le développement d’une maladie héréditaire.

 

 

 

 

Qu’est-ce que le  GeneSeeker, et à quoi sert-il ?

Qu’est-ce que le GeneSeeker, et à quoi sert-il ?

Quels sont les gènes analysés par GeneSeeker?

Ce test étudie au total de 256 mutations associées à 516 maladies génétiques.

Avec le test, le risque d’avoir un enfant qui naisse avec une maladie génétique passe de 1 pour cent, qui correspond au risque de la population en général, à 1 pour 30 000.

RÉSULTATS

90% des patientes qui suivent un traitement de procréation chez IVI tombent enceintes.

ASSISTANCE

97% de nos patients recommandent IVI.
IVI propose une assistance personnalisée sur mesure et un accompagnement pendant toutes les étapes du traitement.

TECHNOLOGIE

IVI est toujours à l’avant-garde des technologies de procréation assistée afin de pouvoir offrir les meilleurs résultats.

QUALITÉ-PRIX

Nous ne sommes pas les plus chers. Nous vous proposons le plus grand nombre de traitements possibles pour parvenir aux meilleurs résultats.

À quels patients le Test GenSeeker s’adresse-t-il ?

 

La connaissance est le pouvoir

Si les deux parents présentent les mêmes caractéristiques génétiques, il conviendra d’examiner certains aspects importants  avec votre médecin.

  • Avant tout traitement de PMA :il est recommandé de bien connaître les risques existants de transmission pour pouvoir choisir le traitement le plus adéquat en connaissance de cause.
  • Avant tout traitement avec donneur/donneuse d’ovocytes ou de sperme :nous testons nos donneurs afin de sélectionner un donneur ou une donneuse qui ne soit pas porteur des mêmes mutations que le partenaire qui apporte ses gamètes (ovocytes ou spermatozoïdes).
  • Avant de chercher à obtenir une grossesse naturelle : pour toutes les femmes qui veulent attendre un enfant, afin de connaître les risques de transmission éventuelle d’une maladie à leur enfant.

Comment se déroule ce test ?

Ce test est réalisé à partir d’une simple prise de sang et les résultats sont disponibles au bout d’environ 3 semaines. Les patients peuvent réaliser leur prise de sang dans la clinique IVI de leur choix qui recevra le résultat directement du laboratoire d’analyse.

 

 

Que se passe-t-il si nous sommes tous deux porteurs de la même mutation ?

 infographie TCG

Plus de 80 % des enfants souffrant de troubles génétiques sont nés de parents présentant des antécédents familiaux ou des symptômes de ces troubles

Que se passe-t-il si on découvre l'existence d'une mutation ?

Lorsqu’une mutation du même gène est détectée chez les deux parents, le risque d’avoir un enfant atteint d’une maladie génétique augmente.
Dans ce cas, pour pouvoir donner naissance à un enfant qui ne soit pas affecté par la maladie héréditaire en question, il existe les possibilités suivantes :

Une fécondation in vitro avec test génétique préimplantatoire permettant de détecter les maladies monogéniques (PGT-M)

Pour la plupart des maladies héréditaires, Juno Genetics propose des tests qui permettent de détecter quels embryons ont hérité des mutations des parents. Seuls les embryons qui ne sont pas affectés par ces mutations sont transférés dans l’utérus de la mère.

Don de gamètes

Les couples ont le choix de recourir à un donneur de gamètes qui ne présente pas de mutation dans le même gène que le père ou la mère.

 

FAQ

Les tests génétiques, comme le test GeneSeeker, analysent les gènes qui sont des donneurs d’ordre chimiques codés dans notre ADN. Les gènes planifient la construction de notre corps et le maintien en bonne santé de nos cellules, tissus et organes. Les tests génétiques recherchent les variations dans nos gènes (mutations) qui peuvent empêcher ces derniers de fonctionner correctement et entraîner une éventuelle maladie. Les raisons pour lesquelles vous-même, ou le personnel de santé qui s’occupe de vous, envisage un test génétique sont diverses. Ce peut être, par exemple, pour évaluer le risque que vous ou votre conjoint puissiez donner naissance à un enfant atteint d’une maladie héréditaire ou encore pour déterminer la cause d’une maladie héréditaire existante dans votre famille.

On estime que nous sommes tous porteurs de 3 à 5 mutations génétiques et que, dans la plupart des cas, celles-ci ne provoquent aucune maladie. Cela s’explique par le fait que nous possédons tous deux copies de chaque gène (à l’exception des gènes du chromosome X de l’homme). Le test GeneSeeker recherche les variations de l’ADN qui sont récessives, autrement dit, celles qui ne provoquent une maladie que lorsque les deux copies du gène présentent une mutation. Si vous avez une mutation récessive dans une copie d’un gène, qui l’empêche de fonctionner correctement, l’autre copie (normale) suffit à prévenir la maladie. Toutefois, si votre conjoint est porteur lui aussi d’une mutation dans le même gène, il existe un certain risque que votre futur enfant puisse hériter d’une copie défectueuse de l’un ou l’autre, et donc qu’il possède des copies non fonctionnelles du gène entraînant le développement d’une maladie héréditaire.

La plupart des porteurs de mutations génétiques récessives ne présentent pas d’antécédents familiaux de maladies héréditaires. Ces troubles peuvent rester cachés dans une famille pendant des centaines d’années avant de réapparaître soudainement. Nous sommes tous porteurs de mutations récessives, mais nous ne nous en rendons pas compte car nous possédons deux copies de chacun de nos gènes (à l’exception des gènes du chromosome X de l’homme). Il ne suffit pas d’avoir une copie défectueuse pour provoquer une maladie. Pour déclarer une maladie héréditaire récessive, les deux copies du gène doivent être affectées par une mutation. GeneSeeker peut rechercher les mutations récessives cachées dont vous et votre conjoint êtes porteurs et identifier si elles apparaissent dans le même gène. Dans ce cas, il existe un risque que vous transmettiez une copie défectueuse du gène à votre enfant, ce qui signifie qu’il aura une copie non fonctionnelle du gène et pourra développer un trouble héréditaire.

Que vous ayez l’intention de tomber enceinte naturellement ou de vous soumettre à un traitement de PMA (par exemple, une FIV), GeneSeeker peut vous aider à déterminer si vous ou votre conjoint présentez un risque accru de donner naissance à un enfant atteint d’une maladie héréditaire. Si vous savez que vous êtes tous deux porteurs de mutations dans le même gène, le risque que votre enfant hérite d’une copie défectueuse du gène de chacun d’entre vous existe et que, par conséquent, votre enfant développe une maladie héréditaire. S’il est démontré que vous avez un risque accru de donner naissance à un enfant malade, des solutions, comme les tests génétiques préimplantatoires ou prénataux, permettent de prévenir ce type de grossesse et/ou la naissance d’un enfant affecté par de tels troubles.

Nous sommes tous porteurs de mutations génétiques récessives et il est probable que votre enfant le soit aussi. Toutefois, le fait d’être porteur d’une mutation récessive ne signifie pas que votre enfant sera atteint d’une maladie héréditaire. Nous possédons deux copies de chacun de nos gènes (à l’exception des gènes du chromosome X de l’homme). Si vous avez une mutation récessive dans une copie d’un gène, qui l’empêche de fonctionner correctement, l’autre copie (normale) suffit à prévenir la maladie.

Les résultats de GeneSeeker sont généralement disponibles au bout de 2 semaines une fois que le laboratoire Juno Genetics a reçu le prélèvement sanguin.

Dans la plupart des cas, la réponse est « non ». Nous possédons deux copies de chacun de nos gènes (à l’exception des gènes du chromosome X de l’homme). Le test GeneSeeker recherche les variations de l’ADN qui sont récessives, autrement dit, celles qui ne provoquent une maladie que lorsque les deux copies du gène présentent une mutation. Si vous avez une mutation récessive dans une copie d’un gène, qui l’empêche de fonctionner correctement, l’autre copie (normale) suffit à prévenir la maladie. Toutefois, si votre conjoint est porteur lui aussi d’une mutation dans le même gène, il existe un certain risque que votre futur enfant puisse hériter d’une copie défectueuse de l’un ou l’autre, et donc qu’il possède des copies non fonctionnelles du gène entraînant le développement d’une maladie héréditaire.

Haut de la pagearrow_drop_up