1 janvier 2015

De plus en plus de françaises ont recours à des traitements de proceation medicale assistée, à l’étranger, pour concevoir

Les cliniques IVI dressent un état des lieux des traitements suivis par ces femmes

  • En 2014 : 760 femmes françaises se sont rendues pour une 1ère consultation dans les cliniques IVI en Espagne.
  • Sur les 4 dernières années, le nombre de femmes françaises ayant consulté chez IVI a augmenté de 291% (En 2010, 194 consultations ont été enregistrées).
  • 95% sont des femmes hétérosexuelles et 5% sont homosexuelles ou célibataires.

Paris, le 22 janvier 2015 – IVI, clinique spécialisée dans l’infertilité, dresse un bilan des consultations et des traitements de procréation médicale assistée (PMA) suivis par les Françaises, ces 10 dernières années de 2004 à 2014. Des chiffres en constante augmentation qui traduisent une évolution sociétale.

Depuis 25 ans, les spécialistes des cliniques IVI aident des milliers de couples, qui souhaitent avoir des enfants, à réaliser leur rêve et 90 000 bébés sont déjà nés grâce eux. Leur savoir-faire médical mondialement reconnu et leurs taux de réussite élevés ont fait des cliniques IVI LA référence en matière de PMA. De fait, 20 % des patientes IVI sont étrangères et viennent en majorité de la France et de l’Italie, de l’Allemagne et du Royaume-Uni.

Chaque année, les cliniques IVI réalisent 33 470 traitements de procréation médicale assistée.

Augmentation des traitements de PMA suivis par les Françaises en 2014

En 2014, IVI a pratiqué 981 traitements de procréation médicale assistée contre 218 en 2010, soit plus de 350 % d’augmentation : (ce nombre ne correspond pas au nombre de femmes, mais au nombre de cycles réalisés sachant qu’une femme peut faire plusieurs cycles). Cela s’explique par le fait que les femmes retardent de plus en plus leur maternité pour des raisons personnelles, économiques ou professionnelles et accroissent ainsi les risques d’infertilité. Le recours aux techniques de PMA devient alors indispensable pour espérer concevoir.

Répartition des traitements suivis par les Françaises en 2014

  • 110 pour la FIV, soit 11%
  • 65 pour l’insémination artificielle, soit 7%
  • 765 pour bénéficier de dons d’ovocytes, soit 77%

Le don d’ovocytes reste le plus demandé

En 2014, 77 % des Françaises ayant suivi un traitement chez IVI en Espagne sont venues pour bénéficier de dons d’ovocytes. C’est la demande la plus forte enregistrée par rapport aux autres traitements.

Chez IVI, le taux de réussite d’une FIV, réalisée avec don d’ovocytes, est de 65% par transfert et le taux de grossesse par cycle est de 77% (en incluant les transferts d’embryons congelés), chez une femme de 30-35 ans.

On constate que depuis 2010, les dons d’ovocytes n’ont cessé de croître passant ainsi de 121 à 765 en 2014, soit une augmentation de près de 500 %.

Les raisons sont à la fois culturelles, législatives et économiques. En effet, en France, le don d’ovocyte est soumis à une législation plus conservatrice et les donneuses ne font l’objet d’aucune compensation financière contrairement à l’Espagne qui les dédommage à hauteur de 900 euros/don. Ainsi, face à la pénurie d’ovocytes en France et aux listes d’attente d’au moins 2 ans, de plus en plus de Françaises en couple font le choix de se rendre chez IVI en Espagne afin de bénéficier d’un don d’ovocytes.

Par ailleurs, la législation espagnole est plus libérale et permet également aux femmes homosexuelles en couple ou non ou aux célibataires hétérosexuelles de bénéficier de dons d’ovocytes au même titre que les couples hétérosexuels.

En 2014, IVI Barcelone a ainsi accueilli 481 femmes françaises contre 373 en 2013 pour un don d’ovocytes, ce qui correspond à une augmentation d’environ 20%.

A noter que l’âge moyen des femmes qui viennent chez IVI pour bénéficier d’un don d’ovocytes est passé de 40 ans en 2003 à 43 ans en 2013.

La préservation de la fertilité

Un sujet qui a fait couler beaucoup d’encre en octobre 2014 lorsque Facebook et Apple se sont exprimés sur le sujet !

Non autorisée en France, la vitrification ovocytaire pour raisons personnelles constitue pour IVI un véritable progrès social qui permet aux femmes de prévenir les effets de l’âge sur le vieillissement ovarien. Ainsi, en 2014, 341 femmes sont venues chez IVI pour une préservation de la fertilité pour raisons personnelles ou médicales non oncologiques et 80 pour raisons oncologiques.

Fécondation In Vitro et Insémination artificielle

Concernant la Fécondation In Vitro (FIV), les traitements sont passés de 11 à 110 entre 2010 et 2014 et de 12 à 65 traitements entre 2010 et 2014 pour l’insémination artificielle. Même si la France maîtrise parfaitement ces techniques, il n’en reste pas moins que certaines Françaises font le choix de se rendre en Espagne pour faire une FIV afin d’obtenir de meilleurs taux de réussite.

Chez IVI, les laboratoires disposent de matériels très performants en plus grand nombre qu’en France, tels que l’Embryoscope ou des incubateurs high-tech qui permettent d’augmenter les chances de succès des FIV réalisées. Ainsi, le taux de réussite de la première FIV avoisinerait les 40%, contre 30% au mieux en France !

Quant à l’insémination artificielle, elle attire encore un certain nombre de femmes célibataires ou homosexuelles. Elle constitue pour elles la solution pour contourner le cadre strict de la loi française sur la procréation médicale assistée pour concevoir un enfant grâce à au don de sperme.

 

Augmentation du nombre de naissances issues d’une PMA

Chaque année, le nombre de naissances issues d’une PMA augmente de manière exponentielle en France et dans le monde. Chaque jour, en France, ce sont 61 enfants qui naissent grâce à une PMA, soit 22 401 naissances par an, dont 94% sans recourir à un don d’ovocytes ou de spermatozoïdes.

En Espagne 3% des bébés sont nés suite à une technique de procréation médicale assistée en 2014 !

Grâce aux recherches et aux progrès dans le domaine de la médecine reproductive, le taux de réussite des traitements de PMA et des naissances s’est nettement amélioré ces dix dernières années. Les techniques de FIV sont de plus en plus pointues, notamment chez IVI en Espagne qui est la référence en la matière. Dans un avenir proche, certains experts estiment que 20% des couples rencontreront des problèmes de fertilité et devront avoir recours à des techniques de PMA pour avoir des enfants !

Les innovations majeures en cours en matière de PMA sont :

De nombreux travaux de recherches menés par les médecins spécialisés en reproduction humaine devraient permettre d’améliorer encore le taux de réussite des techniques de PMA et augmenter ainsi le nombre de naissances. Parmi eux, les chercheurs IVI travaillent sur 2 innovations majeures qui devraient aboutir dans les 10 prochaines années.

L’identification des embryons en laboratoire afin de sélectionner ceux qui auront les meilleures chances d’implantation. Cela devrait permettre d’en implanter qu’un seul et ainsi de limiter les grossesses multiples.

Le rajeunissement ovarien qui permettra, d’ici une dizaine d’années de recréer des ovocytes « jeunes » grâce aux cellules souches de la femme.

A propos d’IVI

VI, fondée en 1990, est la première institution médicale en Espagne entièrement dédiée à la reproduction assistée. Aujourd’hui, elle compte 25 cliniques dans sept pays et est le leader en médecine de la reproduction. Depuis cette date, IVI a contribué à la naissance de plus de 90.000 enfants grâce à la mise en œuvre de méthodes de reproduction assistée particulièrement innovantes.

Pour en savoir plus : https://ivi-fertilite.fr

Pour plus d’informations :

Contact Presse – Agence Point Virgule

Sophie Faroux : 01 73 79 50 76 – 06 52 21 17 30 – [email protected]

CONTACT AVEC LA PRESSE

  • Mar González
  • Javier Ybarra
  • Dori Argente
  • Lucía Renau
  • Email: [email protected]
  • Téléphone: (0034) 96 317 36 10
  • Calle Colón, 1 - 46004 (Valencia) - Espagne

DOSSIER DE PRESSE

Dernière mise à jour
Septembre 2019

Télécharger PDF

Haut de la pagearrow_drop_up