Don d’ovocytes

Le don d’ovocytes donne la possibilité à des femmes qui ne peuvent pas avoir des enfants, d’avoir une grossesse. Cela est possible grâce aux ovocytes d’une donneuse et aux spermatozoïdes du partenaire - s’il existe - ou bien du sperme d’un donneur en cas d’absence de partenaire.
expand_more
spécialistes en endonation orthodontique

Qu’est-ce que le don d’ovocytes?

Dans quels cas est-il conseillé?

Le don d’ovocytes peut être réalisé avec le sperme d’un donneur ou du couple. Ce traitement est conseillé dans les cas suivants :

  • Femmes à partir d’un certain âge.
  • Femmes souffrant d’insuffisance ovarienne (provoquée ou non par la ménopause) ou de ménopause précoce (moins de 40 ans).
  • Femmes ne pouvant pas utiliser leurs propres ovules, lorsque la qualité est faible.
  • Femmes ne pouvant pas utiliser leurs propres ovules car elles présentent des maladies héréditaires non détectables.
  • Femmes ayant subi une chirurgie ovarienne ou ayant des ovaires inaccessibles pour l’obtention des ovocytes.
  • Femmes qui n’ont pas obtenu de grossesse après plusieurs cycles de fécondation in vitro.
  • Femmes ayant fait des fausses couches à répétition.

Taux de réussite

Dû à la tendance généralisée de repousser la maternité, aujourd’hui la principale cause d’infertilité chez la femme est l’âge. Après 35 ans, la fertilité chez la femme diminue considérablement, et après 40, les chances de grossesse sont très basses.

Étant donné que les ovules utilisés sont donnés, le don d’ovocytes présente des taux de réussite très supérieurs par rapport à ceux que nous obtiendrions avec des ovocytes de la patiente, et lui permet de porter à elle-même son bébé pendant sa grossesse. Au jour d’aujourd’hui, c’est le traitement de PMA qui a le meilleur taux de réussite.

N’hésitez pas à consulter nos taux de réussite ici. Ils sont audités chaque année par une entreprise agrée (SGS). Les chances de grossesse de chaque patiente dépendent de beaucoup de facteurs – âge, historique médical et reproductif, etc.-, mais IVI vous donne l’assurance que nos spécialistes en fertilité vous prescriront le traitement personnalisé le plus approprié et que nos laboratoires disposent de professionnels et de la technologie la plus avancée pour atteindre notre but : votre grossesse.

RÉSULTATS

90% des patientes qui suivent un traitement de procréation chez IVI tombent enceintes.

ASSISTANCE

97% de nos patients recommandent IVI.
IVI propose une assistance personnalisée sur mesure et un accompagnement pendant toutes les étapes du traitement.

TECHNOLOGIE

IVI est toujours à l’avant-garde des technologies de procréation assistée afin de pouvoir offrir les meilleurs résultats.

QUALITÉ-PRIX

Nous ne sommes pas les plus chers. Nous vous proposons le plus grand nombre de traitements possibles pour parvenir aux meilleurs résultats.

Le don d’ovocytes à IVI

Il y a deux façons d’accéder à ce traitement à IVI. Nos spécialistes vous renseigneront sur les différentes modalités pour trouver celle qui s’adapte le mieux à vos préférences et besoins :


En Espagne, le don d’ovocytes est réglementé par la Loi 14/2006 sur les techniques de reproduction humaine assistée, selon laquelle il ne peut pas exister de lien entre la donneuse et la receveuse. Tout don sera donc anonyme et confidentiel.

Cet anonymat est réciproque, c’est-à-dire : la donneuse ne pourra jamais savoir si ses ovocytes ont donné lieu à un bébé, elle n’aura accès à son identification non plus ; et ni la mère ni le bébé ne pourront jamais connaître de donnée sur la donneuse, sauf ses caractéristiques physiques et l’information importante pour le suivi de la grossesse.

En outre, la loi espagnole stipule que tout don sera volontaire et altruiste, les donneuses ne recevront donc aucune rémunération pour le faire. Le cadre juridique prévoit, cependant, une compensation pour les gênes physiques et les frais de déplacement et professionnels qui découleraient du don. Aujourd’hui, pour les donneuses d’ovocytes, cette compensation varie de 800 à 1000 euros. Ainsi, le cadre juridique espagnol garantit que le don n’est pas à caractère lucratif ou commercial.

De même, le Décret-Loi Royal 9/2014 établit les normes de qualité et sécurité pour le don, l’obtention et le traitement des ovocytes et leur distribution. C’est la norme qu’on applique en Espagne par rapport à la traçabilité et à la sécurité des échantillons donnés. À cette fin, le Ministère de Santé, Services Sociaux et Égalité a créé la plateforme SIRHA, qui fournit les éléments nécessaires pour respecter cette législation.

L’Espagne est le numéro un mondial en dons, y compris les organes et les greffes. Animées de solidarité et d’empathie, à la question « quelles sont vos motivations ? » toutes nos donneuses nous répondent qu’elles veulent aider d’autres femmes à devenir mères.

Choix des donneuses d’ovocytes à IVI

Nos donneuses sont un élément très important pour que les rêves de nos patientes deviennent réalité. Pour cette raison, IVI garantit qu’elles recevront le meilleur traitement et une attention médicale de haut niveau, ce qui place nos donneuses et patientes au centre de chaque traitement.

Pour être admises au programme de don d’ovocytes d’IVI, elles passent une évaluation clinique et psychologique. Elles passent aussi un examen gynécologique complet permettant de dépister la présence d’altérations de l’appareil reproducteur et d’examiner leurs ovaires afin de prévoir à l’avance leur réponse aux médicaments et le nombre d’ovocytes qu’on obtiendra.

En outre, nous confirmons l’absence de maladies transmissibles telles le VIH, hépatite et syphilis, et nous obtenons le groupe sanguin et rhésus. Enfin, nous réalisons une étude génétique comprenant le caryotype, qui nous apporte de l’information sur les chromosomes, et le TCG, qui nous permet de réduire le risque de transmission de plus de 600 maladies. Ainsi, nos donneuses obtiennent des renseignements précieux sur leur fertilité, leur état de santé et leurs possibilités de devenir mères, qui peuvent s’avérer utiles pour planifier leur propre maternité.

Seulement les candidates qui rempliront toutes les conditions, et qui seront complètement préparées pour faire le traitement et assumer la responsabilité d’être donneuses, seront acceptées. Au jour d’aujourd’hui, cela veut dire que seule une femme sur trois donnera ses ovocytes.


Au Royaume-Uni, la PMA est réglementée par le Human Fertilisation and Embryology Act, qui stipule que tous les dons sont obligatoirement non anonymes et altruistes. Les donneurs doivent avoir entre 18 et 35 ans, ils doivent être en bonne santé, et ne pas avoir d’histoire familiale avec des maladies héréditaires ou génétiques.

En vertu de la loi britannique, les donneurs n’ont pas de droits ni de responsabilités sur les enfants nés suite à un don. Les femmes souhaitant recevoir des ovocytes d’une donneuse reçoivent des conseils pour les orienter sur la convenience d’informer leurs enfants sur leurs origines génétiques, cependant il n’y a pas d’obligation légale de le faire.

La loit prévoit que certaines informations générales sur le donneur (taille, couleur des yeux, couleur des cheveux, lieu et date de naissance, état civil, etc.) pourront être fournies aux parents au moment du don et à tout enfant issu de ce don au moment où il aura 16 ans. À 18 ans, l’enfant (et non les parents) pourra accéder à l’identité complète du donneur et à ses coordonnées. Il peut le contacter s’il le souhaite, mais ceci ne change pas le statut juridique du donneur.

La plupart de nos patients souhaitent connaître le plus possible sur leurs donneurs, nous veillons donc à ce que les profils de nos donneurs soient le plus détaillé possible, y compris comment ils se présentent eux-mêmes, comment leurs amis les décrivent, quels sont leurs centres d’intérêt, etc. En outre, beaucoup de nos donneurs écrivent un message de bienvenue pour tout enfant issu de leur don –qui peut être également lu par leurs parents.

Donneuse d’une banque d’ovocytes

En tant que patiente, vous pouvez choisir d’utiliser des ovocytes donnés issus d’une banque d’ovocytes. Ces gamètes ont été donnés par des femmes qui respectent les conditions de la HFEA, qui est l’organisme de réglementation pour la PMA au Royaume-Uni.

Donneuse connue

Les patientes peuvent choisir d’utiliser des ovocytes donnés par un membre de la famille ou par une autre personne connue. Il existe bien sûr des restrictions concernant la fertilisation d’ovocytes et de sperme entre membres de la famille proches, tels que frère et sœur (y compris demi-frères et demi-sœurs), ou oncles et nièces. En tout cas, le donneur doit respecter les critères de don exigés par la HFEA et un service de counselling sera nécessaire pour s’assurer que les deux parties comprennent les implications de la procédure.

Pour en savoir plus sur le don au Royaume-Uni et le parcours de don d’ovocytes, découvrez notre site web IVI UK.

Quelles sont les phases du don d’ovocytes?

Premier rendez-vous

Le premier rendez-vous dans une de nos cliniques est toujours le premier pas. Nos spécialistes diagnostiquent de façon personnalisée la patiente où le partenaire, afin de conseiller le traitement le plus approprié dans chaque cas. Pendant la consultation, nous analysons les antécédents médicaux, ainsi que les rapports de tout traitement de PMA réalisé auparavant. La patiente passe un examen gynécologique complet. Dans le cas des couples hétérosexuels, nous analysons l’échantillon de sperme du partenaire, que nous pouvons congeler pour être fécondé ultérieurement.

Traitement pharmaceutique

Attribution de la donneuse: Perfect Match 360°

Préparation de la patiente

ovocytes donnés
processus de fécondation et d'implantation

Transfert

Test de grossesse

Test de grossesse

Consultez votre première consultation

Haut de la pagearrow_drop_up