La fécondation in Vitro (FIV)

La fécondation in vitro (FIV) est une technique de PMA qui consiste à unir un ovocyte et un spermatozoïde, du couple ou d’un donneur, afin de procéder à une fécondation au laboratoire.

La fécondation in Vitro (FIV)
play_arrow https://img.youtube.com/vi/x8RuggRF4ro/0.jpg

En quoi consiste une fécondation in vitro ?

Ce traitement commence par une stimulation hormonale ayant pour but d’obtenir des ovocytes, lesquels, une fois fécondés au laboratoire, seront implantés dans l’utérus pour aboutir à une grossesse. Ce processus a pour objectif d’obtenir des embryons de qualité et d’augmenter ainsi les chances d’avoir une grossesse.

 

Si on compare cette méthode à celle d’un rapport sexuel, cette procédure permet d’augmenter les chances d’avoir une grossesse pour les raisons suivantes :

  • Elle comprend un processus de stimulation ovarienne dans le but d’obtenir le développement de plusieurs follicules ovariens via une stimulation à base de gonadotrophines. Cette méthode permet de contrôler la croissance et la maturation des follicules et d’augmenter ainsi les chances de grossesse avec davantage d’ovocytes candidats à la fécondation et pouvant aboutir à un embryon viable.
  • L’échantillon de sperme est traité au laboratoire afin de sélectionner les meilleurs spermatozoïdes.
  • Les embryons sont mis en culture en laboratoire et font l’objet d’une surveillance et d’un contrôle continu de manière à sélectionner l’embryon présentant le meilleur potentiel d’implantation.
  • La procédure est programmée de manière à saisir le moment optimal en termes de préparation de l’endomètre.
  •  

Quand recourir à la fécondation in vitro ?

Une fécondation in vitro est recommandée dans les cas suivants :

Chances de succes d'une Fécondation in vitro

Le niveau du taux de grossesse obtenu augmente avec le nombre de tentatives de fécondation in vitro effectuées. Grâce au taux de grossesse cumulé, la chance d’avoir une grossesse augmente progressivement. L’âge est un facteur très important qui affecte les taux de réussite des traitements. IVI obtient des taux de grossesse très élevés grâce à son dispositif de personnalisation de la stimulation hormonale adapté aux besoins de chaque patiente.

68,8%

Nombre de grossesses cumulées par cycle

Taux cumulé de grossesse après trois tentatives

Les étapes de la FIV

Stimulation ovarienne
1º ÉTAPE

Stimulation ovarienne

La stimulation ovarienne commence au début du traitement - elle dépend du cycle menstruel de la femme - et dure entre 10 et 12 jours. Cette stimulation augmente les chances de réussite car une femme ne produit naturellement qu'un seul ovocyte par cycle tandis que la stimulation garantit le développement d'un ou de plusieurs follicules.

Préparation / Contrôle folliculaire
2º ÉTAPE

Préparation / Contrôle folliculaire

Le spécialiste réalise un suivi approfondi de la stimulation en contrôlant le développement du cycle via des échographies et ceci jusqu’à ce que les follicules aient atteint la taille nécessaire et que leur nombre soit suffisant.

Ponction
3º ÉTAPE

Ponction

Elle consiste à aspirer les follicules pour extraire les ovocytes. Elle est réalisée sous sédatif puissant. Lorsque les ovocytes ont atteint la maturité nécessaire, nous les récupérons au moment le plus optimal en nous aidant pour cela d’une échographie. Il s’agit d’une intervention très simple, d’une durée de 15 à 20 minutes, qui est réalisée au bloc sous sédatif pour le confort de la patiente.

Fécondation In Vitro
4º ÉTAPE

Fécondation In Vitro

Elle consiste à mettre en contact, au laboratoire, les ovocytes et l’échantillon de sperme traité issus du partenaire ou d’un don.

Elle peut être réalisée de deux manières différentes :

  • FIV conventionnelle : elle consiste à déposer un ou deux ovocytes, obtenus lors de la ponction, sur des gouttes de sperme préparé au préalable afin de simuler le processus de fécondation naturelle dans le milieu de culture.

  • ICSI : elle consiste à introduire un spermatozoïde sélectionné à l’intérieur d’un ovocyte arrivé à maturité afin d’obtenir une fécondation.
  • Culture embryonnaire
    5º PASO

    Culture embryonnaire

    La culture embryonnaire dure entre 5 et 6 jours. Après la fécondation, les embryons entament leur développement dans des incubateurs plongés dans un milieu de culture qui leur fournit tout ce dont ils ont besoin pour cela. Durant ce laps de temps, les spécialistes en embryologie observent et analysent le développement des embryons pour pouvoir évaluer leur qualité.

    Transfert embryonnaire
    6º ÉTAPE

    Transfert embryonnaire

    Dans un premier temps, il convient de préparer l’utérus de la patiente pour s’assurer que l’épaisseur de son endomètre est suffisante pour pouvoir accueillir l’embryon et faciliter ainsi la grossesse. Dans un deuxième temps, nous transférons dans l’utérus le meilleur embryon obtenu au moyen d’une simple intervention, par voie vaginale et sans anesthésie.

    Période d’attente avant le test « bêta » / Suivi de la grossesse
    7º ÉTAPE

    Période d’attente avant le test « bêta » / Suivi de la grossesse

    En cas de résultat positif du test, une échographie de contrôle est réalisée au bout de 20 jours pour confirmer la présence du sac embryonnaire. Après cela, c'est votre gynécologue habituel qui pourra prendre le relais pour le suivi normal de votre grossesse.

     
     
     

    Pourquoi choisir IVI ?

    badge

    Expérience

    Depuis 30 ans, IVI propose les meilleures techniques de PMA

    handshake

    Espace Patient

    Accédez à un service « en ligne » complet pendant tout le processus

    microscope

    Recherche

    Nous investissons sans cesse dans la recherche pour vous faciliter le chemin qui vous donnera accès à la maternité


    Obtenez des informations sans aucun engagement

    Appel gratuit 08 00 941 042 / Pour d'autres pays: +34 960 451 185
    Descripció imatge

    Questions les plus fréquentes

    La fécondation in vitro présent de nombreux avantages dans la mesure où il s’agit du traitement de PMA qui donne le plus de résultats. Elle consiste à obtenir des ovocytes par aspiration folliculaire, à les mettre en contact avec des spermatozoïdes via une FIV classique ou une micro-injection spermatique (ICSI) pour obtenir des embryons qui seront ensuite transférés dans l’utérus de la patiente.

    On obtient de meilleurs taux de grossesse avec une FIV en comparaison avec une insémination artificielle. De plus, cette technique permet d’évaluer la réserve ovarienne, d’estimer la qualité des ovocytes et des embryons et en cas d’anomalies importantes constatées lors de l’analyse du sperme, l’ICSI nous permet de poursuivre le traitement car nous avons besoin d’autant de spermatozoïdes que d’ovocytes puisque la technique consiste à les déposer à l’intérieur du cytoplasme de l’ovocyte.

    Par ailleurs, la fécondation in vitro est le traitement privilégié en cas d’anomalie des trompes puisque celle-ci ne permet pas au spermatozoïde et à l’ovocyte de se rencontrer sans l’intervention d’une fécondation in vitro.

    Le prix des principaux traitements de fertilité à IVI peut changer en fonction des besoins spécifiques de chaque patient. Le devis des traitements peut changer aussi sur la base des services inclus ou pas inclus dans le total.

    Il est important aussi de préciser que le devis peut être modifié selon le dossier médical de chaque patient et son évolution, les preuves nécessaires etc. Normalement les médicaments de la patiente ne sont pas inclus dans le devis.

    Un traitement complet de fécondation in vitro s’étend sur environ 4 à 5 semaines, entre le début des examens nécessaires avant de débuter réellement le processus, suivi de la stimulation ovarienne qui dure environ 2 semaines, de l’extraction des ovocytes, de la fécondation et du développement de l’embryon jusqu’au transfert au cinquième jour de la fécondation, et, pour terminer, votre test de grossesse qui viendra confirmer votre grossesse 10 à 12 jours après le transfert.

     

    La probabilité d’obtenir une grossesse par fécondation in vitro (FIV) dépend de nombreux facteurs, l’âge étant le principal critère pouvant influencer la réussite des traitements entrepris.

    IVI obtient de très bons taux de grossesse grâce à son dispositif de personnalisation de la stimulation hormonale adapté aux besoins de chaque patiente. Les taux de grossesse avec vos propres ovocytes sont d’environ 70 %, et atteignent presque 80 % pour les traitements avec don d’ovocytes.

    Un cycle de FIV n’est pas douloureux. La ponction d’ovocytes est effectuée au bloc sous sédatif, mais peut également avoir lieu sans recourir à ce type d’anesthésie.

    Même si cette intervention n’est pas douloureuse en soi, la patiente pourra ressentir une gêne, un inconfort abdominal et un léger gonflement durant les premiers jours. Ces symptômes disparaissent généralement dans les jours qui suivent ou à mesure que les règles diminuent.

     

    Normalement, l’implantation embryonnaire a lieu dans les six à huit jours suivant l’ovulation et la fécondation de l’ovocyte, au moment où l’embryon évolue pour atteindre le stade de blastocyste. Lorsque le transfert de l’embryon a lieu le jour où celui-ci atteint ce stade de blastocyste, l’implantation se produira presque immédiatement.

    La stimulation ovarienne contrôlée est la première étape d’une fécondation in vitro. Son objectif est d’obtenir la maturation simultanée de plusieurs follicules dans l’ovaire. Cela permet de disposer d’un nombre d’ovocytes supérieur pour la fécondation et, par conséquent, d’augmenter les chances d’obtenir une grossesse. Le médicament est administré quotidiennement par injections sous-cutanées. Au cours de cette période de stimulation, la patiente doit se rendre régulièrement à la clinique pour surveiller la croissance des follicules via une échographie.

    Durant les premiers jours du traitement, la patiente ne ressentira pratiquement aucun symptôme. Ceux-ci commenceront à apparaître avec l’augmentation du volume des ovaires liée au traitement médicamenteux. La gêne ressentie s’apparente à une sensation de ventre lourd et, davantage qu’une douleur, la patiente pourra ressentir une impression de pression sur ses ovaires. Parmi les autres symptômes habituels, nous pouvons aussi mentionner la présence possible d’un hématome au niveau du point d’injection.

    Le stade de la stimulation ovarienne dépend de nombreux facteurs et, notamment, de la réponse de l’ovaire au traitement médicamenteux administré et de l’adéquation de la croissance folliculaire. En temps normal, la ponction folliculaire permettant d’obtenir les ovocytes est programmée lorsque les follicules ont atteint 16 à 18 mm.

    En général, la phase de développement folliculaire multiple a une durée d’environ 10 à 12 jours. Toutefois, la durée totale du cycle est également liée au type de protocole indiqué par le spécialiste.

    La ponction ovarienne est une procédure réalisée pour obtenir des ovules à partir des follicules de l’ovaire.

    Elle consiste à aspirer le liquide folliculaire des ovaires à l’aide d’une aiguille introduite dans le vagin guidée par échographie. Il s’agit d’une procédure simple, rapide (entre 15 et 20 minutes environ), et qui est réalisée sous sédatif. Pour cette raison, la ponction ovarienne est totalement indolore, même si est fréquent que les femmes ressentent une gêne après l’intervention, celle-ci disparaissant après quelques heures.

    Trouvez votre clinique

    Trouvez votre clinique

    Voir les tarifs

    Voir les tarifs
    Haut de la pagearrow_drop_up