Insémination artificielle (IA)

L’insémination artificielle (IA) a pour objectif de respecter au maximum l’environnement naturel des gamètes, favorisant ainsi la fécondation. Cette technique consiste à déposer un échantillon de sperme, préalablement préparé en laboratoire, dans l’utérus de la femme dans le but de renforcer le potentiel des spermatozoïdes et d’augmenter les chances de fécondation de l’ovocyte.

Insémination artificielle (IA)

 

L’insémination artificielle est un traitement de PMA peu complexe. Il consiste à introduire un échantillon de sperme, que celui-ci provienne du conjoint ou d’un donneur, dans l’utérus de la femme.

Par rapport à un rapport sexuel, cette procédure permet d’augmenter les probabilités d’obtention d’une grossesse pour les raisons suivantes :

  • L’échantillon de sperme est traité en laboratoire de manière à sélectionner uniquement des spermatozoïdes suffisamment mobiles pour pouvoir féconder l’ovocyte.
  • Il existe un processus de stimulation ovarienne qui consiste à obtenir le développement de plusieurs follicules ovariens à travers une stimulation à base de gonadotrophines. Cette méthode permet de contrôler la croissance et la maturation des follicules et d’augmenter ainsi les chances de grossesse.
  • L’échantillon est déposé dans l’utérus à peu près au moment où l’ovaire libère un ou deux ovocytes prêts à être fécondés.
  • La procédure est programmée de manière à saisir le moment optimal en termes de croissance et de maturation des ovocytes.

Dans quels cas est-elle indiquée ?

L’insémination artificielle peut être réalisée à partir d’un échantillon de sperme du conjoint (IAC) ou de celui d’un donneur (IAD) et elle est indiquée dans les cas suivants :

Taux de réussite
L’insémination artificielle constituant un traitement peu complexe, aboutit à des taux de grossesse inférieurs à ceux des autres traitements de PMA mais supérieurs à ceux d’un rapport sexuel.

40,3%

Avec le sperme
du conjoint

56,2%

Avec le sperme
d’un donneur

L’insémination artificielle pas à pas

Stimulation ovarienne
1re ÉTAPE

Stimulation ovarienne

La stimulation ovarienne commence au début du traitement - marqué par le cycle menstruel de la femme - et dure entre 10 et 12 jours.
Cette stimulation augmente les chances de réussite car une femme ne produit naturellement qu'un seul ovocyte par cycle tandis que la stimulation garantit le développement d'un ou deux ovocytes.

Préparation / Contrôle folliculaire
2e ÉTAPE

Préparation / Contrôle folliculaire

Le spécialiste réalise un suivi complet de la stimulation à travers des échographies (3 ou 4) et des analyses de sang. Lorsque les follicules ont atteint le nombre et la taille adéquats, une dose d’hormone hCG est administrée à la patiente afin de provoquer l’ovulation et l’insémination artificielle est programmée 36 heures plus tard.

Préparation de l’échantillon de sperme
3e ÉTAPE

Préparation de l’échantillon de sperme

Le jour de l'insémination, l'échantillon de sperme est préparé dans le laboratoire d'andrologie de votre clinique IVI afin d’optimiser sa qualité et de renforcer les chances de fécondation. Si le sperme du conjoint est utilisé, l'homme doit remettre l'échantillon au laboratoire environ 2 heures avant le traitement.
Cette préparation permet à nos andrologues de sélectionner et de concentrer les spermatozoïdes les plus mobiles, en écartant les spermatozoïdes morts, immobiles ou faiblement mobiles.

Insémination
4e ÉTAPE

Insémination

L'insémination artificielle est réalisée pendant une consultation, sans sédation et sans passage au bloc opératoire. Après insertion du spéculum, l'échantillon de sperme est introduit dans l'utérus au moyen d’une canule.
Une fois ce processus achevé, et après quelques minutes de repos, nos spécialistes vous indiqueront la date à laquelle il vous est conseillé de réaliser un test sanguin de grossesse, généralement entre 14 et 15 jours après l'insémination.
Les spécialistes d'IVI vous recommandent de mener une vie normale pendant cette période d'attente en prenant soin toutefois de ne pas pratiquer d’activités trop intenses.

Attente bêta / Suivi de la grossesse
5e ÉTAPE

Attente bêta / Suivi de la grossesse

En cas de résultat positif, une échographie de contrôle est réalisée au bout de 20 jours pour confirmer la présence du sac embryonnaire. Après cela, c'est votre gynécologue habituel qui pourra prendre le relais pour le suivi normal de votre grossesse.

Pourquoi choisir IVI ?

badge

Expérience

Depuis 30 ans, IVI propose les meilleures techniques de PMA

handshake

Espace Patient

Accédez à un service « en ligne » complet pendant tout le processus

microscope

Recherche

Nous investissons sans cesse dans la recherche pour vous faciliter le chemin qui vous donnera accès à la maternité


Obtenez des informations sans aucun engagement

Vous pouvez également nous appeler au numéro gratuit suivant : 08 00 941 042
Descripció imatge

Questions les plus fréquentes

Les hommes dont la qualité de sperme n’est pas optimale ou est réduite.

Il s’agit d’une procédure peu invasive et peu douloureuse. La gêne ressentie peut être comparée à celle d’un frottis. Vous pourrez ressentir ensuite quelques petites crampes mais, la plupart du temps, le ressenti est plutôt lié à l’ovulation qu’à l’insémination elle-même.

Le nombre dépend des caractéristiques de la femme ou du couple concerné. On procède généralement à 4 essais d’insémination mais il se peut que nous soyons amenés à proposer une FIV avant cela en cas d’échec.

Une fois que le sperme est déposé dans l’utérus, il ne peut plus sortir. Il se peut toutefois que le taux d’humidité augmente dans le col utérin avec le passage du cathéter qui a tendance à favoriser la sécrétion et que le sperme s’écoule ainsi vers l’extérieur.

Avec 2 ou 3 follicules, vous obtenez les meilleures chances de parvenir à une grossesse, un nombre plus élevé augmente simplement le risque de grossesse multiple.

 Trouvez votre clinique

Trouvez votre clinique

Haut de la pagearrow_drop_up