3 mars 2015

ETUDE : LA VITRIFICATION OVOCYTAIRE REVOLUTIONNE LE TRAITEMENT DE LA FERTILITE

Une étude IVI démontre que le taux de réussite des grossesses après vitrification des ovocytes est comparable à celui obtenu avec des ovocytes frais

  • Après vitrification des ovocytes, le taux moyen de survie est d’environ 90%.
  • Le taux de réussite d’une FIV avec des ovocytes vitrifiés est identique à celui obtenu avec des ovocytes frais.
  • Les résultats dépendront donc de l’âge de la femme au moment de la vitrification ovocytaire. Chez une femme qui a préservé ses ovocytes à 35 ans le taux de grossesse après transfert de 2 embryons est de 55%. En comparaison, les chances de grossesse d’un couple dont la femme a 25 ans et qui n’a pas de problème de fertilité est seulement de 25%.
  • Les résultats des grossesses et des accouchements après transfert d’embryons obtenus à partir d’ovocytes vitrifiés montre qu’il n’y a aucune augmentation du risque d’anomalies par rapport à un transfert d’embryons réalisé à partir d’ovocytes frais.

Paris, le 2 mars 2015 – La vitrification ovocytaire représente aujourd’hui une chance pour les femmes touchées par le cancer ou d’autres maladies, mais aussi pour les femmes menacées par le déclin de la fertilité dû à l’âge, de pouvoir vitrifier leurs ovocytes pour préserver leur fertilité.

Le Dr Ana Cobo, de l’Institut Valencien de l’Infertilité (IVI), et son équipe ont mené une étude sur les risques obstétricaux et périnataux pour les bébés nés à partir d’ovocytes vitrifiés pour mesurer le taux de succès de la vitrification ovocytaire.

Par cette étude, le Dr Ana Cobo a cherché à démontrer qu’il n’y avait pas plus de risques à utiliser des ovocytes vitrifiés que des ovocytes frais dans le cadre d’une technique de PMA. Pour cela, elle et son équipe ont analysé plus de 3400 patients ayant eu recours à un don d’ovocytes pour un traitement de procréation médicalement assistée (et plus de 40 000 ovocytes vitrifiés). Elle a constaté que le taux de naissances vivantes était élevé et a augmenté progressivement en fonction du nombre d’ovocytes utilisés dans les traitements.

Ainsi, les taux cumulés de naissances vivantes se sont révélés être de 39,4% pour dix ovocytes vitrifiés, et 75,9% pour 20 ovocytes utilisés. Mais cette augmentation rapide ralentit lorsque 30 ovocytes sont utilisés et passe à 88,7%. Par la suite, on atteint un plafond avec l’utilisation de 40 ovocytes vitrifiés à 97,3%.

Cela donne donc une idée du nombre d’ovocytes vitrifiés nécessaires dans le cadre de la préservation de la fertilité pour maximiser les chances de succès des FIV.

Le Dr Cobo explique que « depuis la création du programme de préservation de la fertilité d’IVI à Valence, en 2008, plus de 50 000 ovocytes ont été réchauffés et utilisés pour 4907 cycles de dons.

En 2014, IVI a reçu 946 donneuses et vitrifié 10 690 ovocytes. »

 

La vitrification des ovocytes, une petite révolution pour la femme

La cryoconservation des ovocytes humains ou congélation lente a été remplacée par la technique de vitrification. Cette technique a marqué une importante étape dans la procréation médicalement assistée. Les anciennes méthodes de congélation lente provoquaient la formation de cristaux de glace, entrainant ainsi des dommages à l’ovocyte et un taux de perte important aboutissant à un taux de survie ovocytaire de l’ordre de 60-70% lors de la décongélation. Avec la vitrification, le taux moyen de survie est de 90%.

Chez IVI en Espagne, la technique de vitrification existe depuis 2007 et est même devenue la procédure de routine dans de nombreux programmes de fécondation in vitro. Elle a permis d’ouvrir de nouveaux horizons pour traiter les femmes infertiles et même fertiles touchées par le cancer ou d’autres maladies ou celles menacées par une baisse de la fécondité due à l’âge.

« On constate aujourd’hui que la demande de dons d’ovocytes est en constante augmentation, notamment dans les traitements de l’infertilité liée à l’âge. Grâce à la vitrification, les taux de réussite sont désormais beaucoup plus élevés.

La vitrification est aussi une solution pour les femmes qui souhaitent préserver leur fertilité pour reporter leur maternité pour des raisons personnelles, professionnelles ou socio-économiques. » Déclare Ana Cobo.

Résultats : Les taux de grossesses obtenus par FIV avec des ovocytes frais ou réchauffés après vitrification sont comparables.

Sur 1823 grossesses et 2281 fœtus, 996 grossesses ont été obtenues avec des ovocytes frais (1224 fœtus) et 804 avec des ovocytes vitrifiés (1027 fœtus).

La proportion de naissances uniques par FIV avec des ovocytes frais était de 77,1% (768 sur 996 grossesses) et de 72,6% (584 sur 804 grossesses) avec des ovocytes vitrifiés.

La vitrification des ovocytes n’a pas d’effets indésirables sur la mère et l’enfant pendant et après la grossesse.

En effet, aucune différence n’a été constatée pendant les grossesses des femmes dont les embryons avaient été fécondés par des ovocytes vitrifiés ou frais que ce soit en termes de problèmes obstétricaux (comme le diabète, l’hypertension induite par la grossesse, l’accouchement prématuré, l’anémie, etc.) ou d’âge gestationnel à la naissance, du poids de naissance, de malformations congénitales, de mortalité périnatale, etc.

En conclusion, la vitrification est un processus qui n’affecte pas le développement du fœtus, et le risque d’incident périnatal n’est pas plus élevé.

Une récente étude scandinave sur le suivi des bébés, nés à partir d’embryons cryoconservés, au cours de leurs 18 premiers mois, a également confirmé l’efficacité de la vitrification, en démontrant qu’il n’y a aucune incidence sur leur croissance postnatale, leur développement et leur santé.

A propos d’IVI

IVI, fondée en 1990, est la première institution médicale en Espagne entièrement dédiée à la reproduction assistée. Aujourd’hui, elle compte 25 cliniques dans sept pays et est le leader en médecine de la reproduction. Depuis cette date, IVI a contribué à la naissance de plus de 90.000 enfants grâce à la mise en œuvre de méthodes de reproduction assistée particulièrement innovantes.

Pour en savoir plus : http://www.ivi-fertility.com/fr/

Pour plus d’informations :

Contact Presse – Agence Point Virgule

Sophie Faroux : 01 73 79 50 76 – 06 52 21 17 30 – [email protected]

CONTACT AVEC LA PRESSE

  • Mar González
  • Javier Ybarra
  • Dori Argente
  • Lucía Renau
  • Email: [email protected]
  • Téléphone: (0034) 96 317 36 10
  • Calle Colón, 1 - 46004 (Valencia) - Espagne

DOSSIER DE PRESSE

Dernière mise à jour
Septembre 2019

Télécharger PDF

Haut de la pagearrow_drop_up