12 mars 2014

L’OBESITE ACCROÎT LE RISQUE D’INFERTILITÉ CHEZ LES FEMMES

Paris, le 3 décembre 2014 – 35 % des adultes dans le monde sont atteints d’obésité ou de surpoids. Selon une étude réalisée par IVI, clinique spécialisée dans la reproduction médicale assistée en Espagne, l’obésité accroît notamment le risque d’infertilité chez les femmes. En effet, les femmes en surpoids ont plus de difficultés à tomber enceinte que les femmes minces. C’est ce que IVI, l’Institut Valencien de l’infertilité, a constaté après avoir analysé plus de 2650 cycles de dons d’ovocytes. L’excès de poids est un facteur aggravant dans le résultat des traitements de procréation médicale assistée. Il affecte non seulement la qualité des ovaires et des ovules mais aussi celle de l’endomètre, contribuant ainsi à une augmentation des troubles du cycle, mais aussi à des fausses couches et à des complications morbides plus fréquentes durant la grossesse.

Par cette étude, IVI a démontré que le taux d’implantation chez les femmes maigres était de 34,9% vs 29% chez les obèses. Le taux de grossesse passe quant à lui de 60,3% vs 49,2% chez les femmes obèses. Enfin, le pourcentage de fausses couches passe de 14,8% chez les femmes minces à 18,3% chez les obèses.

Face à ce constat, IVI continue à poursuivre ses recherches en se concentrant sur l’influence des troubles métaboliques et endocriniens sur l’endomètre associés à l’obésité. Il est donc indispensable de suivre les patientes obèses avant tout traitement de procréation médicale assistée afin d’augmenter les chances de succès des traitements. La prise en charge préconceptionnelle de l’obésité est, par conséquent, une étape primordiale dans la mesure où elle contribue à une amélioration des résultats.

Selon une autre étude réalisée par IVI, l’obésité masculine constitue elle aussi une cause d’infertilité. En effet, les hommes obèses ont en moyenne 9 millions de moins de spermatozoïdes par millilitre (mill/mil) dans l’éjaculat, que les hommes qui sont à leur poids idéal et 8 mill/mil de moins que les hommes en surpoids.

Ces études réalisées par IVI mettent ainsi en évidence l’influence des facteurs physiques masculins et féminins sur la fertilité.

Pour tout complément d’informations, je vous propose de vous mettre en relation avec un expert IVI.

CONTACT AVEC LA PRESSE

  • Mar González
  • Javier Ybarra
  • Dori Argente
  • Lucía Renau
  • Email: [email protected]
  • Téléphone: (0034) 96 317 36 10
  • Calle Colón, 1 - 46004 (Valencia) - Espagne

DOSSIER DE PRESSE

Dernière mise à jour
Février 2019

Télécharger PDF

Haut de la pagearrow_drop_up