25 novembre 2019

Avantages du PGT-A, le test génétique préimplantatoire pour dépister des aneuploïdies

  1. Diminution du temps d’attente jusqu’à la grossesse

Le PGT permet d’écarter les embryons avec une altération génétique et de transférer seulement ceux de meilleure qualité. Par conséquent, le temps écoulé jusqu’à la naissance de l’enfant diminue, en même temps que le stress que beaucoup de patientes de PMA ressentent car elles ignorent le temps qu’il faut attendre jusqu’à la grossesse.

  1. Diminution du taux de fausse couche

Un grand pourcentage de fausses couches est dû à des anomalies génétiques des embryons. Le choix des embryons selon la méthode classique tient compte de leur morphologie et de leur développement, mais elle ne nous permet pas de savoir s’ils ont des altérations dans leur ADN. Le fait d’analyser génétiquement et de ne transférer que les embryons chromosomiquement normaux évite aux patients de passer inutilement par ce moment difficile, et augmente la probabilité de donner naissance à un enfant sain.

  1. Grossesse avec des gamètes à soi

L’âge maternel avancé est l’une des principales causes d’altérations génétiques des embryons. Le test génétique préimplantatoire offre aux femmes la possibilité d’être mères avec leurs propres gamètes, sans avoir recours à des ovules donnés, et vous assure que les embryons transférés soient chromosomiquement normaux.

  1. Biopsie au stade le plus avancé, celui de blastocyste

Grâce à la technologie de pointe de nos laboratoires, nous pouvons garder les embryons en culture jusqu’au stade de développement le plus avancé, celui de blastocyste. Ce stade a lieu entre le  5ème et le 6ème jour après la ponction ovarienne. Le principal avantage de réaliser la biopsie embryonnaire et l’analyse génétique à ce moment-là est de pouvoir extraire un bon nombre de cellules de l’embryon sans compromettre sa viabilité. Le résultat obtenu sera donc plus concluant. En outre, comme les embryons se trouvent dans un stade avancé (ils sont déjà prêts à implanter dans l’utérus) nous savons qu’une fois transférés à la patiente leur viabilité et probabilité d’aboutir à une grossesse offrent des garanties plus fortes.

  1. Traitement médical plus léger

Comme il y a une diminution des cycles pour obtenir une grossesse, l’administration d’hormones et les frais liés à la prise de médicaments se réduisent, sans que les chances de grossesse baissent pour autant.

  1. Échappez au burn-out

Comme nous ne transférons que les embryons génétiquement sains, nous évitons les transferts d’embryons qui pourraient ne pas donner lieu à une grossesse ou à une naissance. Ainsi, nos patientes ont l’assurance, à chaque transfert, d’avoir  le maximum de probabilités de succès. Cela réduit le stress et l’usure émotionnelle. En plus, IVI met à leur disposition une équipe de spécialistes en psychologie pour leur donner la meilleure assistance et accompagnement pendant tout le processus.

  1. Réduction des frais

Même si le test PGT-A  a des frais supplémentaires associés –et c’est pour cela qu’IVI met à disposition de ses patients le forfait FIV Genetic–, comme il dépiste les embryons génétiquement sains il évite le transfert de ceux qui ne donneraient pas lieu à  une grossesse. Cela entraîne une diminution des frais économiques mais aussi des frais émotionnels pour nos patients.

  1. Plus d’informations sur les échecs des cycles précédents

Beaucoup des patients, au moment de choisir un test génétique, ont eu des fausses couches ou des transferts d’embryons sans implantation, malgré la bonne qualité des embryons et leur bon développement. Le fait de disposer d’information génétique sur les embryons nous permet de connaître de plus près la raison des échecs des traitements précédents. Nos patients peuvent faire face au traitement avec plus d’assurance et tranquillité.

 

Considérations

  1. Possibilité d’un cycle sans transfert

L’évaluation classique des embryons se base sur des paramètres extérieurs, comme leur morphologie ou la division cellulaire. En les analysant génétiquement, nous obtenons beaucoup plus de renseignements. Il est possible que des embryons dont l’aspect est complètement « sain » soient génétiquement anormaux, et qu’ils ne puissent pas être transférés, le transfert serait donc annulé. Le PGT-A, dans ces cas-là, nous permet d’éviter le transfert d’embryons qui n’implanteraient pas, qui pourraient ne pas donner lieu à un enfant sain ou qui pourraient provoquer une fausse couche, tout en réduisant ainsi l’usure émotionnelle des patients et en facilitant la prise de décisions à partir d’un diagnostic.

  1. Stress émotionnel

Pour certains de nos patients, la décision de réaliser un test génétique peut causer de l’angoisse et de l’inquiétude, parcourir ce genre de processus implique un stress émotionnel considérable. À IVI nous croyons que, pour prendre cette décision, il est important de disposer de toute l’information possible et d’avoir en plus le meilleur accompagnement professionnel. Pour cette raison, nos patientes ont à leur disposition nos spécialistes, qui pourront leur offrir leur assistance génétique et psychologique.

  1. Biopsie embryonnaire

Même si le PGT est un procédé invasif, car il consiste en la biopsie (prélèvement) de quelques cellules de l’embryon, grâce aux hautes capacités techniques de nos spécialistes et à l’utilisation des techniques de pointe, IVI est capable de minimiser les risques. En plus, nous réalisons la biopsie des embryons à J5, lorsque nous sommes sûrs qu’ils se sont correctement développés. La réalisation de la biopsie dans ce stade avancé de développement embryonnaire nous permet de prélever le plus grand nombre de cellules pour obtenir des résultats plus concluants.

  1. Vitrification des embryons

Pendant l’attente des résultats du PGT, les embryons doivent être congelés en attendant le moment où nous saurons lesquels d’entre eux sont chromosomiquement normaux. À ce moment-là, nous pourrons les transférer. La technique de congélation utilisée est la vitrification, avec un taux de survie du 98%. La viabilité de nos embryons cryopréservés n’est donc pas compromise pendant l’attente du rapport génétique.

  1. Fiabilité des résultats

Actuellement, aucun test préimplantatoire n’est pas sûr à 100% en ce qui concerne le dépistage d’altérations chromosomiques et génétiques. Cependant, le PGT offre les plus hauts pourcentages quant à la fiabilité des résultats, qui actuellement se situent à 99%. Il est donc la meilleure alternative pour assurer la naissance d’un enfant sain sans maladies génétiques.

 

Demandez plus d'informations sans engagement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de la pagearrow_drop_up