30 mars 2020

Quel est le taux optimal d’hormones de grossesse?

hormones de grossesse
Par le Comité de rédaction Blog IVI

 

Lors de la grossesse, le corps de la femme enceinte est soumis à une intense activité hormonale. Pour comprendre ce phénomène, nous dressons la liste des hormones principales entrant dans le mécanisme de la procréation et faisons un point sur leur rôle de la fécondation à l’accouchement. Afin de décrypter vos analyses, nous vous donnons aussi quelques exemples de taux d’hormones de grossesse « optimal » selon qu’ils sont calculés durant les premières semaines d’aménorrhée ou à l’approche de la naissance. Devant la complexité de ce ballet hormonal, nos explications ne peuvent évidemment pas se substituer aux conseils d’un médecin.

 

Les hormones importantes impliquées dans une grossesse

 

Les principales hormones de grossesse sont :

 

  • La FSH (hormone folliculo-stimulante)et la LH (hormone lutéinisante), qui stimulent de concertla production des ovules. Le dosage de ces deux hormones intervient au 2e, 3e ou 4e jour du cycle. Si les résultats dénotent une élévation prononcée de la FSH et de la LH, cela peut être révélateur d’une insuffisance ovarienne ;

 

  • L’hCG (hormone chorionique gonadotrope), qui est sécrétée dès qu’il y a fécondation. C’est elle qui est essentiellement recherchée lors du premier test de grossesse effectué entre le 9e et le 14e jour après la fécondation de l’ovule ;

 

  • Les œstrogènes, qui régulent la production et la synthèse des autres hormones et participent activement au développement des organes du fœtus ;

 

  • La progestérone – en tandem avec les œstrogènes -, qui agit sur la muqueuse utérine et jugule les contractions naturelles ;

 

  • La HLP (hormone placentaire lactogénique), produite par le placenta, qui prépare les seins à la lactation. Le taux d’HPL dans l’organisme est également un marqueur fiable du bien-être du fœtus ;

 

  • L’ocytocine, présente tout au long de la grossesse, qui entre résolument en action au moment de l’accouchement pour favoriser les contractions utérines ;

 

  • La prolactine, produite par l’hypophyse, qui stimule les glandes mammaires. Présente tout au long de la grossesse, son taux augmente sensiblement au moment de l’accouchement.

 

Bien que toutes les hormones de grossesse soient indispensables au bon déroulement du processus de création, quelques-unes occupent une place plus prépondérante que les autres. Au nombre de celles-là figurent l’hCG et la progestérone.

 

L’hormone chorionique gonadotrope (hCG)

 

L’hCG (hormone bêta-hCG ou hormone chorionique gonadotrope ou hormone chorionique gonadotrope) est secrétée dès que l’embryon se fixe dans l’utérus. Elle est détectable dans le sang et dans l’urine dès le 9e jour de grossesse. À la nidation, le taux de hCG dépasse 8 UI. Il double ensuite toutes les 48 à 72 heures jusqu’au deuxième ou troisième mois de grossesse (entre 7 et 12 semaines). Sa courbe s’inverse alors et le taux de hCG diminue de façon progressive jusqu’à l’accouchement. C’est donc cette hormone qui sert de référence aux tests de grossesse (test sanguin en laboratoire ou test urinaire domestique). Pour obtenir un dosage bêta-hCG fiable, il faudra attendre 10 à 14 jours suivant la nidation (période nécessaire pour atteindre une concentration suffisante d’hCG). Ce temps d’attente est appelé l’attente bêta.

On dit que la bêta est positive si le dosage bhCG indique des valeurs supérieures à 5 UI/l. Au cours d’une grossesse dite normale, les valeurs de l’hCG varient comme suit :

  • 2e semaine = 10 à 1 000 UI/l ;
  • 3e semaine = 160 à 1 400 UI/l ;
  • 4e semaine = 1 700 à 35 000 UI/l ;
  • 5e semaine = 2 700 à 68 000 UI/l ;
  • 6e semaine = 7 400 à 240 000 UI/l ;
  • 7e semaine = 9 100 à 268 000 UI/l ;
  • 8e semaine = 15 900 à 297 000 UI/l ;
  • 9e semaine = 12 300 à 217 000 UI/l ;
  • 10e semaine = 11 100 à 227 000 UI/l ;
  • Entre la 10e et la 13e semaine = 7 150 à 169 000 UI/l ;
  • Entre la 14e et la 18e semaine = 7 000 à 83 500 UI/l ;
  • Au-delà de la 20e semaine = 250 à 72 500 UI/l.

 

Sur ce tableau des bêta-hCG, les valeurs basses et les valeurs hautes (indiquées en fonction de la semaine de grossesse) sont exprimées en unités internationales par litre de sang : UI/l.

Un taux anormalement bas pour l’âge de la grossesse peut être le signe d’une grossesse extra-utérine (GEU).

Un taux anormalement haut pour l’âge de la grossesse peut révéler un môle hydatiforme.

Des taux élevés persistants durant la grossesse peuvent indiquer un risque de trisomie 21.

Lorsque l’une ou l’autre de ces anomalies est suspectée, les spécialistes prescrivent une série d’examens complémentaires : dosages hormonaux, échographie, amniocentèse, tests prénatals non invasifs…

Pour interpréter avec précision les résultats du dosage bêta (qui peuvent être très variable d’une grossesse à une autre), il est souhaitable de prendre conseil auprès de son médecin.

 

La progestérone

Dans le cadre d’un traitement de PMA, le dosage de la progestérone est utile pour mettre en évidence le pic ovulatoire. De plus, il permet de surveiller l’évolution de l’implantation embryonnaire. Au cours du premier trimestre, il peut fournir de précieuses informations en cas de suspicion d’une grossesse extra-utérine.

Durant la grossesse, les taux de progestérone suivent cette courbe :

  • Entre la 5e et la 13e semaine = 15 à 50 mg/ml ;
  • Entre la 14e et la 19e semaine = 30 à 80 mg/ml ;
  • Entre la 20e et la 25e semaine = 40 à 110 mg/ml ;
  • Entre la 26e et la 31e semaine = 50 à 150 mg/ml ;
  • Entre la 32e et la 40e semaine = 73 à 200 mg/ml.

 

Vous désirez obtenir un supplément d’information sur les centres IVI ou prendre rendez-vous avec l’un de nos spécialistes de médecine de la reproduction ? N’hésitez pas à nous contacter au 08 00 941 042 (numéro gratuit depuis la France) ou au +34 960 451 185. Vous pouvez également nous contacter en remplissant notre formulaire en ligne. Sachez que vous serez reçu en français dans nos cliniques d’Alicante, Barcelone, Bilbao, Ibiza, Madrid, Malaga, Majorque, Saint-Sébastien, Séville et Valence.

 

 

Demandez plus d'informations sans engagement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de la pagearrow_drop_up