Infos ou rendez-vous

Avoir recours à un donneur de sperme : ce que vous devez savoir

Embryologist adding sperm to egg

 

Le don de sperme fait partie des techniques utilisées dans la mise en œuvre des traitements de PMA (procréation médicalement assistée). Grâce aux gamètes d’un donneur, les couples qui rencontrent des problèmes d’infertilité peuvent concrétiser leur rêve de fonder une famille. Comment se déroule le don de sperme ? Dans quels cas est-il envisageable ? En quoi le don de sperme est-il important pour la FIV (fécondation in vitro) ou l’insémination artificielle qui lui sont associées ? Comment sont sélectionnés les donneurs ? Comment les lois espagnoles encadrent-elles le don de gamètes ? Avoir recours à un donneur de sperme : ce que vous devez savoir.

 

Quelques éléments de compréhension sur le sperme et les spermatozoïdes

Le sperme est le liquide sécrété par les organes génitaux masculins. Il contient entre autres les spermatozoïdes, indispensables à la fécondation de l’ovocyte. L’analyse appelée spermogramme permet d’évaluer la quantité et la qualité du sperme. On considère que le sperme est jugé normalement fécondant s’il comprend entre 20 et 300 millions de spermatozoïdes par millilitre. Si la densité des gamètes se situe en dessous de ce seuil, on est face à ce qu’on nomme une oligospermie, voire une azoospermie lorsqu’il s’agit d’une absence totale de spermatozoïdes.

 

 

Quand a-t-on recours au don de sperme ?

Le don de sperme est une technique généralement utilisée en cas d’infertilité masculine, qui consiste à faire appel à un donneur extérieur pour obtenir une grossesse. En fonction des situations, elle peut être associée à différents traitements de procréation médicalement assistée, comme la fécondation in vitro (FIV) ou l’insémination artificielle (IA).

Faire appel à un donneur de sperme peut être recommandé lorsque :

  • la situation du couple ne permet pas de parvenir à une grossesse par des techniques habituelles, que soit en cas d’infertilité masculine au sein d’un couple hétérosexuel (oligospermie ou azoospermie du conjoint), si la patiente est célibataire ou bien si elle souhaite tomber enceinte sans l’intervention d’un partenaire masculin ;
  • le sperme du conjoint présente une pathologie grave et plusieurs cycles de fécondation in vitro avec ICSI (Injection intra-cytoplasmique de spermatozoïdes) ont abouti à un échec ;
  • les spermatozoïdes sont absents de l’éjaculât ou de la biopsie testiculaire ;
  • le patient est porteur d’une maladie génétique indétectable sur l’embryon ;
  • une maladie sexuellement transmissible est décelée et son virus ne peut pas être éliminé par lavage de sperme ;
  • des anomalies chromosomiques sont mises en évidence dans le sperme ;
  • un risque d’iso-immunisation est suspecté, par exemple s’il existe un risque d’incompatibilité entre le rhésus positif de l’homme et le rhésus négatif de la femme.

 

 

Le cadre légal du don de sperme en Espagne

En Espagne, c’est la Loi 35/1988 du 22 novembre 1988 sur les techniques de procréation assistée qui régule le don de sperme.

Le donneur de sperme est volontaire. Il agit librement sans aucune pression extérieure. Il peut revenir sur son consentement jusqu’à l’utilisation des spermatozoïdes.

Le don de sperme est anonyme : le donneur ne peut pas connaître l’identité du receveur et inversement. De même, aucune filiation ne peut être établie entre l’enfant à naître et le donneur de sperme.

Le donneur de sperme majeur doit être en bonne santé, tant physique que mentale. Il doit présenter un appareil reproducteur normal et être exempt d’antécédents génétiques ou de maladies sexuellement transmissibles. Selon la loi espagnole, les femmes célibataires ou homosexuelles et les couples lesbiens sont éligibles au don de sperme, au même titre que les couples hétérosexuels.

 

 

Comment sont sélectionnés les donneurs de sperme ?

 

Chez IVI, conformément à la loi espagnole, seuls les donneurs âgés de plus de 18 ans, en bonne santé physique et mentale, présentant un caryotype normal sont sélectionnés.

Pour écarter tout risque de transmission de maladies héréditaires, les donneurs de sperme sont soumis à des examens génétiques, incluant une analyse de leurs antécédents médicaux et de ceux de leur famille. Un examen sanguin est également prescrit pour valider l’absence de pathologies infectieuses (VIH, hépatites B et C, syphilis…).

 

 

Comment se déroule le don de sperme ?

Une fois recueillis, les échantillons de sperme sont congelés dans de l’azote liquide à -196 °C, avant d’être stockés dans des banques de sperme. Conservés en quarantaine pendant six mois, ils sont soumis à une série d’examens afin d’éviter les risques de maladies sexuellement transmissibles. À la fin de cette période, une nouvelle batterie de tests est réalisée pour valider l’absence de phénomènes infectieux.

 

Si les échantillons de sperme rassemblent toutes les qualités requises après le processus de congélation, ils sont utilisés dans les protocoles de PMA. Il s’agit principalement de l’insémination intra-utérine et de la FIV avec don de sperme ou de la FIV avec ICSI.

 

 

Quels traitements de PMA peuvent inclure un don de sperme ?

 

  • L’insémination artificielle (IA) avec don de sperme

Le don de sperme peut être utilisé dans le cadre d’une insémination artificielle (IA), un traitement qui a pour but d’obtenir une grossesse en déposant un échantillon de sperme dans l’utérus de la patiente ou au niveau de son col utérin. L’échantillon provient d’un donneur anonyme.

L’insémination artificielle avec don de sperme peut aussi bien être prescrite aux couples hétérosexuels qu’aux patientes célibataires ou aux couples lesbiens.

https://ivi-fertilite.fr/traitements-procreation-assistee/insemination-artificielle/

 

 

  • La FIV avec don de sperme

La FIV avec don de sperme peut être recommandée suite à plusieurs échecs d’inséminations artificielles. Avec la FIV, on cherche à obtenir des embryons en provoquant en laboratoire la rencontre entre des ovocytes et des spermatozoïdes issus d’un don de sperme. Ce traitement de PMA est préconisé en cas de facteur masculin.

https://ivi-fertilite.fr/traitements-procreation-assistee/fecondation-in-vitro/

 

  • La FIV-ICSI

Pour maximiser les chances de réussite, il est possible de recourir à l’injection intracytoplasmique (ICSI). Dans ce cas de figure, la fécondation est réalisée grâce à l’injection d’un seul spermatozoïde provenant d’un don de sperme directement au cœur de l’ovocyte.

 

  • La méthode ROPA

La méthode ROPA (réception des ovocytes de la partenaire), ou FIV réciproque, est proposée aux couples de lesbiennes. Cette technique de PMA récente, fondée sur le principe de la double maternité, offre l’opportunité de partager la conception du bébé. Ainsi, les ovocytes de l’une des compagnes sont fécondés grâce au don de sperme, tandis que l’autre compagne porte le bébé et le met au monde. La méthode ROPA s’appuie sur le protocole de la FIV double don, cumulant le don de sperme anonyme et le don d’ovocytes de l’une des deux partenaires.

https://ivi-fertilite.fr/traitements-procreation-assistee/methode-ropa/

 

 

Comment bénéficier d’un don de sperme ?

 

Pour établir son diagnostic et déterminer si un don de sperme est préconisé, le spécialiste aura besoin de consulter votre dossier médical et gynécologique, ainsi que votre historique des traitements déjà suivis dans d’autres centres de PMA. Parmi vos documents devront se trouver votre groupe sanguin, votre rhésus et vos analyses de détection de maladies sexuellement transmissibles (du VIH, de l’hépatite B et C ainsi que de la syphilis).

 

Enfin, vous aurez à signer la demande de traitement et à donner votre consentement exprès. Les informations recueillies dans votre dossier permettront de chercher le donneur de sperme le plus approprié.

 

Vous avez besoin d’informations supplémentaires pour comprendre comment bénéficier d’un don de sperme dans nos cliniques ? Contactez l’un de nos centres par téléphone au 08 00 941 042 (numéro gratuit depuis la France) ou au +34 960 451 185. Vous pouvez également nous poser toutes vos questions en remplissant notre formulaire dédié. Nos équipes sont aptes à vous répondre dans votre langue maternelle. Si vous le désirez, vous pouvez solliciter un rendez-vous avec le spécialiste de votre choix ou demander l’assistance d’un tuteur francophone, qui vous accompagnera tout au long de vos démarches.