11 décembre 2020

Fausses couches à un âge avancé

Fausse Couche Baja
Par le Comité de rédaction Blog IVI

Les fausses couches arrivent fréquemment chez les femmes qui ont autour de 40 ans et pourtant ce sujet là continue à être un tabou. Aujourd’hui le Dr Manuel Fernández Sánchez, directeur d’IVI Seville, nous fait le point sur les fausses couches à un âge avancé, les possibles causes et comment la PMA peut contribuer à les éviter.

 

Pourquoi arrivent les fausses couches?

Souhaiter attendre un enfant et y parvenir est sans aucun doute la plus belle chose qui puisse se produire dans la vie d’une femme ou d’un couple. Lorsque cette grossesse est interrompue en raison d’une fausse couche, le sentiment de perte et de deuil provoque un grand mal-être émotionnel. Les fausses  couches font toutefois bien partie de notre condition humaine.  À l’époque de nos mères et de nos grands-mères, il était en effet normal de donner naissance à plusieurs enfants mais aussi de faire des fausses  couches. De nos jours, l’âge de la maternité ayant reculé de façon importante, le nombre d’enfants et de grossesses ayant également baissé, l’impact d’une fausse couche est plus important d’autant plus lorsque la grossesse a été difficile à obtenir.

Pourquoi fait-on une fausse couche ? Les causes d’une fausse couche peuvent être nombreuses. Certaines sont inconnues mais dans la majorité des cas, une fausse couche est provoquée par un problème génétique de l’embryon.

Ces problèmes génétiques sont généralement dus à l’âge de la mère. Les femmes très jeunes, de moins de 30 ans, ont un taux de fausse couche qui se situe entre 10 et 15 %. À 39 ans, une grossesse sur trois se termine par une fausse couche et, à partir de 42 ans, ce sont 3 femmes sur 4 qui font une fausse couche. Cela est dû au fait que les femmes naissent avec un certain nombre d’ovocytes pour la vie et, avec le temps, la structure qui organise le matériel génétique des ovocytes qui restent se détériore et la répartition de ce matériel génétique est perturbée.

Chez les hommes, la production de spermatozoïdes est continue et l’âge n’agit que très peu sur cette production. Un problème génétique peut avoir lieu mais uniquement lorsque le sperme est de mauvaise qualité.

 

Fausses couches à un âge avancé

Actuellement, l’âge moyen des patientes que nous recevons en consultation de reproduction chez IVI est d’environ 37 ans.

Nous recommandons à toutes ces femmes qui souhaitent attendre un enfant après 37 ans de réaliser une étude génétique avant tout transfert d’embryon et ainsi éviter l’implantation d’un embryon qui, en raison de sa structure génétique, ne pourra pas se développer convenablement et provoquera une fausse couche.

Parmi les causes fréquentes de fausses couches, on relève également des problèmes d’altération de la coagulation ou de rejet immunologique par la mère de l’embryon. Ceci est dû au fait que la grossesse constitue une état immunitaire absolument exceptionnel au cours duquel, notre système doit admettre, comme faisant partie de lui-même, un embryon avec un contenu génétique différent de celui de sa mère. Si tous ces mécanismes très complexes de « tolérance face à l’envahisseur » font défaut, ils entraînent une fausse couche.

 

Préserver la fertilité

Au-delà de mener une vie saine, le meilleur moyen d’éviter une fausse couche est d’analyser les problèmes génétiques liés à l’âge de la mère. L’idéal étant que les femmes qui ne prévoient pas d’attendre un enfant avant 35 ans, congèlent leurs ovocytes entre 30 et 35 ans.

En tout état de cause, quel que soit l’âge auquel une femme envisage une grossesse, il lui est fortement recommandé de solliciter une consultation de préconception pour prévenir tout problème et pouvoir initier un processus qui la mènera à une grossesse spontanée saine et personnalisée. 

Si vous souhaitez obtenir un complément d’information sur les techniques de PMA mises en œuvre dans les centres IVI ou connaître les démarches à effectuer avant votre première consultation avec l’un de nos spécialistes, n’hésitez pas à nous contacter au 08 00 941 042 (numéro gratuit depuis la France) ou au +34 960 451 185. Pour entrer en contact avec nos collaborateurs, vous pouvez également remplir notre formulaire en ligne. Pour vous accueillir de la meilleure manière possible, nous équipes vous reçoivent en français dans nos cliniques d’AlicanteBarceloneBilbaoIbizaMadridMálagaGéroneMajorqueSaint-SébastienSéville et Valence.

Demandez plus d'informations sans engagement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de la pagearrow_drop_up