19 août 2020

Lorsque l’ovulation se produit après une fausse couche

Par le Comité de rédaction Blog IVI

La fausse couche touche environ 15 % à 20 % des grossesses. Cet événement, qui intervient généralement avant la 22e semaine d’aménorrhée, est vécu de façon unique. Pour certains, il sera nécessaire de faire un travail de deuil avant de se sentir psychologiquement prêt à entreprendre une nouvelle tentative de fécondation. Pour d’autres, la reprise du traitement de PMA (procréation médicalement assistée) se fera dès que possible. Comment le cycle féminin reprend-il son cours après une interruption spontanée de grossesse ? Quel délai faut-il compter pour qu’une ovulation se produise après une fausse couche ? Est-il envisageable de concevoir dès la première ovulation après une fausse couche ? Nous répondons à vos interrogations.

 

Qu’est-ce qu’une fausse couche ?

 

La fausse couche est un avortement spontané stoppant la grossesse avant que l’embryon ou le fœtus ne soit viable, soit avant 22 semaines d’aménorrhée (absence de règles) environ. La fausse couche ne doit pas être confondue avec la grossesse extra-utérine où l’œuf fécondé se fixe en dehors de l’utérus et constitue une urgence à traiter en milieu hospitalier.

 

La fausse couche concerne 15 % des grossesses.

 

Une fausse couche peut être :

  • précoce (moins de 12 à 14 semaines d’aménorrhée) ;
  • tardive (au-delà de 12 à 14 semaines d’aménorrhée) ;
  • isolée (qui ne survient qu’une seule fois) ;
  • à répétition (3 fausses couches précoces consécutives).

 

Qu’est-ce que l’ovulation ?

 

Le cycle menstruel d’une femme dure approximativement 28 jours. Il démarre au premier jour des règles, qui correspond également au début de la phase folliculaire. Cette première partie du cycle hormonal de la femme prend fin avec l’ovulation, qui se produit aux environs du 14e jour avant le début des prochaines règles. Le cycle menstruel variant habituellement entre 23 et 35 jours, le jour de l’ovulation se situe entre le 9e jour et le 21e jour après le début des règles. La fenêtre de fertilité (période propice à la fécondation) s’étend de 5 à 8 jours autour de la date d’ovulation (3 à 4 jours avant l’ovulation et 1 à 2 jours après).

 

Comment calculer sa date d’ovulation après une fausse couche ?

 

Le cycle reprend son cours de façon différente selon que la fausse couche est intervenue durant les premières semaines de grossesse ou plus tard. Ainsi, dans le cas d’une fausse couche précoce (moins de 12 à 14 semaines d’aménorrhée), les règles reviennent généralement après 4 à 6 semaines. Il faut toutefois noter que, dans certains cas, l’ovulation après une fausse couche précoce peut intervenir plus rapidement, soit environ 2 semaines après l’interruption de la grossesse.

 

Dans le cas d’une fausse couche tardive (au-delà de douze à quatorze semaines d’aménorrhée), le corps est imprégné des hormones de grossesse (FSH ou hormone folliculo-stimulante, LH ou hormone lutéinisante, hCG ou hormone chorionique gonadotrope, œstrogènes, progestérone, HLP ou hormone placentaire lactogénique, ocytocine et prolactine). L’attente de la première ovulation après la fausse couche sera plus longue. Il faut alors compter de 6 à 8 semaines.

 

Comment reconnaître les signes de l’ovulation après une fausse couche ?

 

Juste avant et pendant l’ovulation, plusieurs symptômes peuvent signaler la reprise normale du cycle féminin. Ces signes peuvent être d’intensité variable d’une femme à l’autre. En voici quelques exemples :

 

  • légère douleur ou gêne dans le bas-ventre avec sensation de pincement du côté droit ou du côté gauche (selon le côté de l’ovaire qui libère l’ovocyte) ;
  • ballonnements ;
  • crampes abdominales ;
  • tension dans les seins ;
  • glaire cervicale (perte blanche) transparente, filante avec texture semblable à du blanc d’œuf ;
  • spotting (gouttelettes de sang) ;
  • augmentation de la libido.

 

La température basale du corps pour repérer l’ovulation

 

La chute de la température basale du corps constitue l’un des symptômes permettant de repérer la date d’ovulation. Au cours du cycle, la température du corps est stable et se situe entre 36,1 et de 36,8 °C. Juste avant l’ovulation, avec le pic d’hormone lutéinisante, la température baisse à son plus bas du cycle puis augmente 24 heures après (sous l’effet de l’augmentation du taux de progestérone) et reste au-dessus de 37 °C pendant les 12 à 14 jours de la phase lutéale (dernière phase du cycle menstruel).

 

Peut-on retomber enceinte dès la première ovulation après une fausse couche ?

 

Deux écoles se contredisent au sujet de l’opportunité d’une grossesse après une fausse couche.

 

  • Les directives de l’OMS

 

D’après l’OMS, une période d’au moins six mois doit être observée avant de tenter de tomber enceinte après une fausse couche. Cette période permettant la restauration complète des fonctions ovariennes et la maximisation des chances de mener sa grossesse à terme sans complications.

 

  • L’avis du National Institute of Child Health and Human Development (NICHD)

 

D’après les chercheurs du National Institute of Child Health and Human Development (NICHD), aucune raison ne plaide en faveur d’une attente de 3 ou 6 mois pour tenter de tomber enceinte après une fausse couche, du moment que les patients se sentent psychologiquement et physiquement prêts. Leur étude menée auprès d’un millier de femmes (entre 18 et 40 ans) démontre qu’après une fausse couche à moins de 20 semaines d’aménorrhée, environ 70 % des patientes qui ont tenté une nouvelle fécondation avant 3 mois sont tombées enceintes. 53 % d’entre elles ont mené leur grossesse à terme. Les femmes qui ont préféré attendre plus de 3 mois pour tenter une nouvelle fécondation sont tombées enceintes pour 53 % d’entre elles. 36 % ont donné naissance à un enfant.

 

Vous désirez obtenir un complément d’information en vue de préparer votre première consultation dans un centre IVI. Vous avez vécu une fausse couche et vous souhaitez en apprendre davantage sur les techniques de PMA proposées par les cliniques de l’Institut valencien de l’infertilité ou sur l’unité de soutien psychologique ? N’hésitez pas à nous appeler au 08 00 941 042 (numéro gratuit depuis la France) ou au +34 960 451 185. Vous pouvez également faire une demande de renseignements ou solliciter un rendez-vous avec le spécialiste IVI de votre choix en remplissant notre formulaire en ligne. Pour vous accueillir dans les meilleures conditions, nous mettons un point d’honneur à vous recevoir en français dans nos centres d’Alicante, Barcelone, Bilbao, Gérone, Ibiza, Madrid, Málaga, Majorque, Saint-Sébastien, Séville et Valence.

Demandez plus d'informations sans engagement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de la pagearrow_drop_up