27 juillet 2022

Leucocytes dans le spermogramme : spermoculture et traitement

leucocyte spermogramme
Par le Comité de rédaction Blog IVI

Au début d’un parcours de procréation médicalement assistée (PMA), un bilan de fertilité est effectué sur les deux partenaires du couple, afin de déterminer le protocole le plus adapté pour obtenir une grossesse. Chez le patient masculin, l’analyse de la fertilité repose principalement sur la réalisation d’un spermogramme. Cet examen permet d’évaluer la qualité des spermatozoïdes en termes de nombre, de mobilité et de morphologie. Il arrive qu’une concentration anormalement élevée de leucocytes dans le sperme soit également mise en évidence. Comment interpréter la présence de leucocytes dans le spermogramme ? Quand est-il indiqué de faire une spermoculture ? Quel est le traitement recommandé en cas de leucospermie ? La fertilité est-elle altérée et la fécondation in vitro reste-t-elle possible ? Découvrez toutes les informations à connaître dans cet article.

Comment interpréter la présence de leucocytes dans le spermogramme ?

Lors de la réalisation d’un spermogramme, la mise en évidence de leucocytes dans l’éjaculat n’est pas anormale. La concentration de ces cellules dans le liquide séminal, si elle est élevée, peut toutefois poser problème. Plus précisément, si des leucocytes se trouvent dans le sperme à raison de moins d’un million par millilitre, les résultats du spermogramme sont considérés comme satisfaisants. Si une concentration supérieure est détectée, des examens complémentaires doivent être effectués. Ceci permet d’expliquer et d’analyser cette quantité de cellules élevée. Le seuil de 1 million de leucocytes/ml est issu des grilles de référence établies par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Quelles sont les causes de la leucospermie ?

Quand la limite du million de leucocytes par millilitre de sperme est atteinte dans le spermogramme, on dit que le patient souffre de leucospermie. Les leucocytes correspondent aux globules blancs. Ces cellules, dont il existe différents types, font partie du système immunitaire. Elles jouent un rôle essentiel dans la défense de l’organisme contre les agents infectieux et les substances étrangères. Leur présence en grande quantité dans le sperme peut résulter d’une infection ou d’un processus inflammatoire localisé au niveau de la prostate, des vésicules séminales ou des testicules. La leucospermie peut aussi s’expliquer par une infection urinaire, une infection sexuellement transmissible (gonorrhée, etc.), une maladie auto-immune, une varicocèle (dilatation des veines du pourtour du cordon spermatique), voire une abstinence sexuelle prolongée.

Quels sont les symptômes de la leucospermie ?

La leucospermie n’entraîne pas de symptômes spécifiques. Les signes chez le patient sont liés à l’infection ou l’inflammation dans son organisme. Par exemple : on constate des mictions fréquentes et douloureuses en cas d’infection de la vessie. Très souvent, la leucospermie est idiopathique (sans cause connue).

À quoi sert la spermoculture ?

La spermoculture est une recherche de bactéries dans le sperme. Elle se réalise via la mise en culture de l’éjaculat dans un laboratoire. Cet examen peut être indiqué en cas de leucospermie. On cherche à identifier les germes pathogènes éventuellement présents dans l’éjaculat, et proposer un traitement adéquat au patient. La spermoculture ressort toutefois négative dans de nombreux cas. Une échographie des voies uro-génitales peut alors mettre en lumière une potentielle inflammation ou une autre anomalie.

En quoi consiste le traitement de la leucospermie ?

Le traitement de la leucospermie n’est pas spécifique. Tout comme les symptômes, il dépend de l’infection ou de l’anomalie qui touche l’organisme du patient. Si une bactérie est décelée à l’occasion du spermogramme, on établit un protocole de soins avec l’administration d’antibiotiques. Si une inflammation de la prostate ou encore des testicules est mise en évidence, on peut prescrire des médicaments anti-inflammatoires. Lorsque la leucospermie n’a pas de cause identifiable, le médecin peut se tourner vers un traitement antibiotique empirique, ciblant les agents qui sont typiquement à l’origine des infections de l’appareil génital. Selon certaines études, les éjaculations fréquentes (au moins tous les trois jours) peuvent aider à réduire le nombre de leucocytes dans le sperme.

La leucospermie affecte-t-elle la fertilité ?

La concentration élevée de leucocytes dans le sperme est susceptible de causer une infertilité masculine. En effet, les globules blancs peuvent libérer des enzymes capables de donner naissance à de grandes quantités de radicaux libres. Ces molécules chimiques ont un important pouvoir oxydant, qui peut altérer l’appareil génital et les glandes annexes, et diminuer le caractère fécondant des spermatozoïdes en attaquant leur ADN. Les leucocytes peuvent également créer des agglutinations de gamètes et diminuer leur mobilité.

La leucospermie est-elle compatible avec la reproduction assistée ?

La leucospermie doit toujours être traitée si elle a une origine connue, telle qu’une infection. En tout cas, cet état pathologique est tout à fait compatible avec la reproduction assistée. Il n’impacte pas négativement les résultats de la fécondation in vitro, que ce soit en matière de taux de fécondation ou de viabilité des embryons. Le couple dont le partenaire masculin est atteint de leucospermie se verra généralement proposer un protocole de FIV avec micro-injection intracytoplasmique (ICSI). Dans ce cadre, on injecte directement dans l’ovule avec une pipette un spermatozoïde sélectionné et préparé en laboratoire. Ceci permet de maximiser les chances de fécondation malgré les altérations chez les gamètes dues à l’activité des leucocytes.

Vous avez un projet de grossesse, mais vous ne parvenez pas à concevoir un enfant naturellement ? Chez IVI, nous vous proposons un pack diagnostic, qui comprend tous les examens indispensables pour évaluer votre niveau de fertilité. Des protocoles de soins et de reproduction adéquats pourront ainsi être mis en place en cas de leucospermie. Obtenez plus de renseignements au téléphone (0800 941 042 depuis la France ou +34 960 451 185 depuis un pays tiers). Vous pouvez aussi nous poser vos questions par le biais de notre formulaire en ligne. Pour faciliter votre prise en charge, notre équipe vous répond et vous accueille dans votre langue maternelle.

Demandez plus d'informations sans engagement

Les commentaires sont fermés.

Haut de la pagearrow_drop_up