29 septembre 2017

Quels sont les risques potentiels ou les effets secondaires lors d’une FIV ?

La technique de FIV, dite conventionnelle, est préconisée soit après échec d’une série d’inséminations intra-utérine soit en raison de la mauvaise qualité du sperme de l’homme.

Ce traitement de procréation médicale assistée (PMA) fait partie des plus simple après l’Insémination artificielle. Dans cette technique, la fécondation se fait naturellement, sans intervention mécanique du biologiste.

Comme toute intervention médicale, les techniques FIV et ICSI exposent à des risques ou des effets indésirables, mais beaucoup plus faibles par rapport à la plupart des gestes médicaux.

Cependant, avant le début du traitement nous avertissons toutes nos patientes de ces risques afin qu’elles puissent les reconnaître.

Nous allons vous lister ceux qui surviennent le plus souvent :

Hyperstimulation ovarienne

Dans 1 à 3 % des cas traités, une augmentation anormale de la taille des ovaires peut survenir dans les jours qui suivent le prélèvement d’ovules. Elle est plus fréquente chez les patientes les plus jeunes ou encore chez celles qui présentent au départ une dystrophie ovarienne (gros ovaires avec de multiples petits kystes).

Quels sont les symptômes ?

  • La prise du poids (au-delà de 3kg) ;
  • Une rétention d’eau ;
  • Des douleurs abdominales ou des ballonnements ;
  • De la fièvre ;
  • Des nausées et des vomissements…

Dans les cas les plus simples il s’agit uniquement d’une prise de poids nécessitant du repos.

Dans les cas plus compliqués, une hospitalisation avec correction des anomalies peut s’avérer indispensable.

A noter que l’hyperstimulation ovarienne guérit toujours toute seule et qu’avec les traitements existants les risques sont minimes, hormis le désagrément et l’inconfort.

L’inefficacité de la stimulation ovarienne

Contrairement à l’hyperstimulation, il existe des cas où la stimulation peut s’avérer très faible et cela peut être la cause d’une annulation du cycle de FIV. Ce problème apparaît après l’étape du déclenchement du processus de maturation des ovules. D’autres solutions thérapeutiques sont alors envisagées avec l’aide du médecin spécialiste.

Les médicaments prescrits pour la stimulation ovarienne provoquent rarement des effets secondaires (des bouffées de chaleur, des troubles visuels ou des maux de tête).

Grossesses multiples

La grossesse gémellaire représente 30 à 35% des grossesses obtenues avec des traitements de procréation assistée, alors qu’elle n’est que de 1 à 2% dans les grossesses spontanées. Aujourd’hui la prévention des grossesses multiples est une priorité en PMA. Grâce à la mise en place de la technique de l’EmbryoScope, notre clinique IVI Valence est parvenue à réduire les grossesses gémellaires de 21% sans affecter le taux de réussite. Nos équipes sont capables de sélectionner les meilleurs embryions et ainsi réaliser le transfert d’un seul embryon.

Cependant, dans certaines cliniques plusieurs embryons sont implantés, ce qui peut mener à une grossesse multiple qui de son côté augmente considérablement le risque de grossesse pathologique et de prématurité.

Les naissances prématurées, dans le cas de grossesses multiples, se produisent en effet dans plus de la moitié des cas lors de la naissance de jumeaux, dans 90% des cas pour des triplés et systématiquement pour des quadruplés. De nombreux couples ne considèrent pas la grossesse multiple comme non souhaitable, mais elle peut représenter un danger pour la mère et pour le nouveau-né.

« Le principal problème est la naissance prématurée, c’est-à-dire avant 37 semaines, une situation qui se produit dans plus de la moitié des cas de ce type. En outre, la nécessité d’une césarienne est beaucoup plus fréquente et à cela s’ajoute l’augmentation des risques de complications telles que l’hypertension, hydramnios (excès de liquide amniotique) et le diabète gestationnel, entre autres », déclare le Dr Antonio Requena, directeur médical de IVI Groupe.

C’est notre devoir de professionnels d’expliquer en détails chaque traitement à nos patients, les conseiller et répondre à leurs questions. Il faut toujours les prévenir des effets secondaires de certains médicaments ou des risques (même s’ils sont faibles) de certains traitements afin de les préparer au mieux au parcours qui les attend. Bien sûr nous les accompagnons et nous sommes toujours à leur écoute mais rien ne vaut la préparation psychologique.

En attendant un miracle certains couples en découvrent deux et leur bonheur et émotions sont indescriptibles. La joie dans leurs yeux est notre plus grande récompense et nous les remercions chaleureusement de nous avoir fait confiance !

Demandez plus d'informations sans engagement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de la pagearrow_drop_up