23 juin 2021

FIV : les recommandations après un transfert d’embryon

recommandations après transfert fiv
Par le Comité de rédaction Blog IVI

Dans le cadre de votre parcours de fécondation in vitro (FIV), après être passée par des phases de stimulation ovarienne et de ponction des ovocytes, vous vous apprêtez à bénéficier d’un transfert d’embryon. Il vous faudra ensuite patienter jusqu’à la date du test qui vous confirmera que vous êtes enceinte. La période d’attente que vous vous préparez à traverser dure généralement entre 9 et 14 jours. Ce temps là pourra être synonyme de doutes et de questionnements. Pourtant, la sérénité et l’optimisme demeurent parmi les clés de la réussite de votre protocole de procréation médicalement assistée (PMA). Quelles recommandations observer après le transfert d’embryon d’une FIV ? Comment augmenter vos chances de grossesse ? Pouvez-vous continuer à faire du sport ? Pouvez-vous avoir des rapports intimes ? Y a-t-il un traitement médical à respecter ? Dans cet article, nous répondons à vos interrogations et nous vous donnons des conseils pour bien vivre les suites de votre transfert.

 

Y a-t-il des précautions à prendre immédiatement après le transfert ?

Le transfert d’embryon est rapide et indolore. Il a lieu au bloc opératoire en ambulatoire, sans anesthésie. Après votre transfert, vous n’aurez donc pas besoin d’une surveillance médicale accrue. On pourra vous conseiller de marquer un temps de repos de quelques minutes. Et puis vous serez prête à reprendre vos activités habituelles. Sachez que votre position une fois le transfert terminé n’aura pas d’incidence sur l’embryon. C’est à dire, que vous soyez allongée, assise ou debout, votre utérus ne subira pas de pression et l’embryon n’aura aucun risque de « tomber ».

 

La recommandation générale après le transfert d’embryon d’une FIV 

Menez une vie normale, soyez active, restez positive ! Voici les principales recommandations à suivre après un transfert d’embryon dans le cadre d’une FIV. Vous pourrez continuer à travailler, à vaquer à vos occupations quotidiennes. Vour pouvez faire de l’exercice, vous déplacer et vous adonner à vos loisirs préférés. À la seule condition de ne pas trop en faire : ne portez pas de charges lourdes et ne faites pas d’efforts inconsidérés.

Du côté de votre alimentation et de votre hygiène de vie, consommez de façon saine et équilibrée. Tout comme cela est préconisé avant un transfert d’embryon. Évitez la caféine, la théine, le tabac et l’exposition à des perturbateurs endocriniens. Enfin, n’hésitez pas à vous rapprocher de vos amis et de votre famille. Soutenue et entourée, vous garderez plus facilement un moral au beau fixe en attendant de savoir si vous êtes enceinte.

 

Combien de jours patienter après le transfert pour avoir des rapports intimes ?

En règle générale, les rapports sexuels ne sont pas contre-indiqués au cours d’un traitement de fécondation in vitro. Ils doivent simplement être protégés pendant la phase de stimulation ovarienne, à l’approche du déclenchement de l’ovulation. On le conseille pour prévenir le risque (rare) d’une grossesse multiple due à une hyper stimulation avec ovulation sporadique d’un ovocyte.

Après le transfert d’embryon, les relations intimes restent tout à fait possibles, contrairement à ce qu’on peut lire ou entendre. Selon certaines études, les rapports seraient même encouragés. La raison es que le liquide séminal pourrait modifier le système immunitaire maternel et provoquer une réponse complexe. Cette réaction favoriserait l’acceptation de l’embryon par l’organisme de la patiente et son implantation dans la cavité utérine.

 

Y a-t-il un traitement médical à prendre ?

Parmi les recommandations après le transfert d’embryon d’une FIV, on trouve souvent la prise de progestérone. Elle se poursuit habituellement jusqu’à la semaine 8 suivant l’introduction de l’embryon. L’administration de vitamine B9 (acide folique) a normalement déjà été commencée avant le transfert. Elle est importante jusqu’à la fin du premier trimestre de grossesse. Notez toutefois que la supplémentation en vitamine B9 ne s’applique pas spécifiquement aux grossesses obtenues par FIV. Or elle devrait être pratiquée pour toutes les grossesses.

Pour éviter les carences et lutter contre la fatigue, vous pourrez également prendre des compléments alimentaires (vitamines et minéraux) formulés pour les femmes enceintes. Dans tous les cas, suivez les prescriptions et les conseils de votre spécialiste de la fécondité, de votre gynécologue, de votre sage-femme ou de votre médecin.

 

Est-il pertinent de faire un test de grossesse précoce ?

 La phase d’attente entre le transfert d’embryon et le test de grossesse sanguin pourra vous paraître longue. Évidemment, vous serez impatiente de savoir si vous êtes enceinte, ce qui pourra vous pousser à faire un test de grossesse urinaire précoce. Néanmoins, cela n’est pas recommandé. En effet, effectué trop tôt, ce type de test ne décèlera pas l’hormone hCG révélant que vous êtes enceinte. Vous vous exposerez à un faux négatif, qui risquera de miner votre moral et de rendre difficiles les jours restants jusqu’à votre prise de sang. Pour demeurer sereine, évitez également de vous focaliser sur chacun des signaux que vous envoie votre corps. Les saignements légers, la poitrine tendue, la fatigue et les nausées peuvent laisser présager le début d’une grossesse, mais peuvent aussi être liés à votre traitement de PMA.

 

Votre test de grossesse est positif : que va-t-il se passer ensuite ?

La date tant attendue de votre test de grossesse est arrivée. Votre prise de sang a été réalisée et le résultat est positif. Après votre transfert d’embryon, vous voilà enceinte ! Une vingtaine de jours plus tard, vous devrez passer une échographie de contrôle auprès de votre gynécologue habituel, afin de confirmer la présence d’un sac embryonnaire. Votre traitement de PMA sera alors terminé, et il ne nous restera qu’à vous souhaiter une belle grossesse  !

Vous aimeriez bénéficier de renseignements sur la fécondation in vitro (FIV) ? Vous vous demandez si vous pourriez avoir accès à des techniques et des technologies comme la micro-injection intracytoplasmatique des spermatozoïdes (ICSI), l’Embryoscope ou encore les tests génétiques préimplantatoires dans les centres IVI ? Nos spécialistes sont disponibles pour vous répondre dans votre langue au 08 00 941 042 (appel gratuit depuis la France) ou au +34 960 451 185 (depuis un pays tiers). Vous préférez vous rendre directement dans l’une de nos cliniques ? Planifiez votre première entrevue en remplissant notre formulaire en ligne. Pour faciliter vos démarches, plusieurs de nos établissements vous reçoivent en français.

 

Demandez plus d'informations sans engagement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de la pagearrow_drop_up