Être mère à 40 ans

 

L’âge est l’un des principaux facteurs qui va pousser une femme à suivre une PMA, en raison de ses implications en termes de diminution de la qualité des ovocytes et de l’augmentation conséquente du pourcentage d’aneuploïdies (embryons présentant des anomalies chromosomiques) à mesure que l’âge de la mère augmente, en particulier après 35 ans. L’autre conséquence qui peut être associée à un âge avancé de la femme est la diminution de la réserve ovarienne, et donc une faible quantité d’ovocytes générée après une stimulation ovarienne dans le cadre d’un cycle de FIV.

Étapes à suivre

Analyse de la fertilité

Analyse de la fertilité

Décision médicale partagée

Décision médicale partagée

Les possibilités de traitement

Nous proposons différents traitements à nos patientes selon leur cas 

 

Diagnostic génétique préimplantatoire (PGT-A)

Diagnostic génétique préimplantatoire (PGT-A)


Il nous permet de bien sélectionner les embryons pour s’assurer que l'enfant à naître sera en bonne santé, en réduisant au mieux les délais et avec les meilleures garanties.

Avantages de cette technique:

• Augmentation du taux de réussite par transfert.
• Réduction du temps nécessaire pour obtenir une grossesse.
• Baisse du taux de fausses couches de 30 % à 40 ans et de 12 % chez les femmes de moins de 35 ans .
• Augmentation importante du taux de naissance d’enfant en bonne santé après un transfert.

Accumulation des ovocytes

Accumulation des ovocytes


L’âge de la mère peut être associée à une baisse de la réserve ovarienne et pour y remédier plusieurs solutions de traitement sont proposés aux patientes auxquelles un PGT-A a été recommandé, comme l’accumulation d’ovocytes ou le protocole DuoStim.

Traitement par don d’ovocytes

Traitement par don d’ovocytes


Cette technique permet d’éliminer l’impact de l’âge de la femme sur la qualité des ovocytes.

Questions les plus fréquentes

À partir de 30 ans, la fertilité commence à décliner lentement, cette baisse s’accélérant nettement après 35 ans. À partir de 45 ans, le taux de fertilité est tellement bas que beaucoup de femmes ne peuvent plus parvenir à une grossesse naturellement.

 À leur naissance, les femmes disposent d’un nombre fixe et déterminé d’ovocytes dans leurs ovaires. Le nombre d’ovocytes commence à diminuer avec l’âge. Par ailleurs, les ovocytes eux-mêmes subissent le poids de l’âge et peuvent présenter davantage d’anomalies chromosomiques.

Si vous avez plus de 37 ans, nous vous proposerons de réaliser un traitement de diagnostic préimplantatoire afin de sélectionner uniquement les embryons présentant une composition chromosomique normale et d’augmenter ainsi vos chances d’obtenir une grossesse. Parlez-en avec votre médecin et examinez ensemble les possibilités qui existent afin de prendre la décision la mieux adaptée à votre cas.

Les grossesses chez les femmes ayant un âge maternel avancé présentent un risque relativement élevé d’hypertension gestationnelle et/ou un pourcentage plus élevé d’accouchements prématurés.

Trouvez votre clinique IVI en Espagne

Trouvez votre clinique IVI en Espagne

Haut de la pagearrow_drop_up