24 février 2017

Avis aux hommes : petits conseils pratiques pour booster sa fertilité

Chose promise, chose due ! Nous allons nous intéresser cette semaine encore aux hommes qui souhaitent devenir papa, naturellement ou dans le cadre d’un traitement de PMA !
L’horloge biologique des hommes est bien moins contraignante que celles des femmes, ils peuvent procréer toute leur vie ou presque. Cependant, leur fertilité décline tout de même avec l’âge. Certes, les hommes produisent des spermatozoides tout au long de leur vie, mais pour autant le sperme est moins fécondant après 50 ans, pouvant ainsi entrainer des troubles de la fertilité. Une récente étude brésilienne de l’ASRM (American Society for Reproductive Medicine) démontre que les hommes verraient leur fertilité diminuer dès 41 ans. La stérilité masculine est aujourd’hui un phénomène de plus en plus fréquent, probablement due à des facteurs exogènes liés aux modes de vie actuels.

Pour cette raison, il est nécessaire pour les hommes qui souhaitent procréer naturellement et, plus encore dans le cadre d’un traitement de procréation assistée, de mettre toutes les chances de leur côté en adoptant une meilleure hygiène de vie.

– Une alimentation équilibrée est primordiale
Certains aliments peuvent en effet avoir une influence positive sur la fertilité. Le zinc améliore la sécrétion de testostérone, laquelle favorise la production et la mobilité des spermatozoides. A l’inverse, certaines carences en vitamines et les aliments gras ont des effets délétères sur la fabrication des spermatozoides. C’est notamment vrai en cas de carence en vitamine B9.

D’après une étude américaine, les futurs papas doivent surveiller leurs apports en acide folique que l’on trouve notamment dans les abats, les épinards, la mâche, le fenouil le brocoli, les endives, les carottes ou encore les asperges.
Des chercheurs de l’Université de Californie ont en effet démontré que les hommes qui ont une alimentation riche en folates avaient 20 à 30% de risque en moins d’avoir des spermatozoïdes anormaux. Il est donc conseillé aux hommes, qui souhaitent avoir un bébé, de surveiller ce qu’ils mangent au minimum trois mois avant de se lancer dans conception. En attendant place à l’entrainement et à la fabrication de nouveaux spermatozoïdes en pleine forme !

Que les hommes se rassurent, les aliments qui au contraire favorisent la fertilité masculine sont très nombreux : les yaourts naturels, les graines, les baies, les brocolis, les carottes, les amandes… Mais aussi les aliments riches en antioxydants comme les légumes verts, les fruits.
Certains oligoéléments comme le zinc présent dans le poisson et les huîtres, par exemple, favorisent la qualité du sperme. Les huitres sont également excellentes.

Certaines plantes sont conseillées car elles stimuleraient les organes reproducteurs. C’est notamment le cas de l’ail et de l’asperge.

A noter que selon une étude menée par la Harvard School of Public Health, la consommation fréquente de bacon ou de saucisses nuirait à la qualité du sperme. Il en va de même pour tous les aliments gras comme les chips, la charcuterie, le beurre…
En effet, le surpoids nuit à la fertilité masculine. A l’inverse, la maigreur peut entrainer une diminution de la qualité du sperme. Tout est une question d’équilibre !

Enfin, il est recommandé aux hommes d’adopter certaines habitudes de vie quotidienne, en évitant :
– le contact avec les perturbateurs endocriniens, c’est-à-dire les polluants que l’on trouve dans notre environnement, en utilisant par exemple des produits ménagers « vert ».
– de porter son téléphone portable toute la journée dans la poche de son pantalon, les ondes qui s’en dégagent auraient un effet sur la concentration des spermatozoides, selon des chercheurs hongrois.
de boire de l’alcool et de fumer qui ont des effets délétères sur la fabrication des spermatozoides, leur qualité et leur vitalité. Avis aussi aux vapoteurs ! ! Selon une étude de l’Université College of London, certains arômes contenus dans les produits pour e-cigarettes endommageraient les cellules des testicules comme la saveur Bubble Gum.

Ce qu’il faut retenir, c’est que surveiller son alimentation n’est pas uniquement réservé aux femmes qui veulent avoir un bébé naturellement ou dans le cadre d’une PMA, mais c’est aussi valable pour les hommes.

Demandez plus d'informations sans engagement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de la pagearrow_drop_up