9 février 2022

Infertilité : l’ostéopathie est-elle bénéfique ?

osteopathie et fertilite
Par le Comité de rédaction Blog IVI

L’ostéopathie repose sur la mobilité des tissus et l’interconnexion des différents éléments du corps. Le thérapeute réalise des manipulations indolores. Il délie ainsi les tensions et les blocages pour favoriser l’harmonie de l’organisme et son bon fonctionnement. L’action de cette médecine douce peut être axée sur toutes les composantes corporelles. Celà comprend aussi le système reproducteur. Ainsi, l’ostéopathie peut aider à remédier à certaines situations d’infertilité, lorsqu’aucune cause lourde n’est en jeu (comme une malformation empêchant la rencontre des gamètes, ou encore une absence de production de gamètes). Dans les cas de stérilité pathologique, pour lesquels un parcours de procréation médicalement assistée est indispensable, ce traitement demeure utile pour optimiser les effets du traitement de PMA. Infertilité et ostéopathie : quels résultats sont envisageables et dans quelles circonstances ? Nous vous éclairons dans cet article.

 

L’ostéopathie pour améliorer la fertilité de la femme

En cas de difficultés à concevoir un enfant, et en l’absence de facteurs prévenant strictement l’accès des spermatozoïdes à l’ovocyte, l’ostéopathie peut être utilisée pour lutter contre l’infertilité de la femme. Les séances peuvent intervenir en première intention, ou en parallèle d’un traitement de PMA pour en maximiser la réussite. Le thérapeute va notamment effectuer des manipulations au niveau de la zone pelvienne. Il a pour but d’assurer une bonne mobilité. Il favorisera aussi une bonne irrigation des organes de la reproduction (irrigation sanguine, lymphatique et nerveuse). Finalement, le spécialiste agira sur le fonctionnement des glandes endocrines (hypothalamus et hypophyse) par une sollicitation de la région crânienne.

L’ostéopathie est particulièrement utile pour régulariser les cycles menstruels (par exemple, après l’arrêt de la pilule). Elle peut de même limiter les conséquences du syndrome des ovaires polykystiques (SOPK). En cas d’infertilité non expliquée, il n’est pas rare de découvrir une anomalie en lien avec le système hormonal ou reproducteur.

 Comment réduire les effets de l’endométriose

Cette thérapie est aussi indiquée pour limiter les effets de l’endométriose. Cette pathologie entraîne la création d’adhérences dans la zone extra-utérine et abdominale. Celles-ci sont sujettes à une inflammation chronique. Le thérapeute, par ses gestes, va redonner de la mobilité aux tissus accolés. En favorisant la microcirculation et le drainage lymphatique, il va pouvoir réduire les signes inflammatoires et lutter contre la douleur. Des interventions chirurgicales peuvent avoir lieu pour traiter l’endométriose. Dans ce cas-là, l’ostéopathe va travailler sur les adhérences cicatricielles dans le but, encore une fois, d’améliorer les mouvements des tissus.

Aide à la nidation

Toujours dans un contexte d’infertilité féminine, l’ostéopathie peut être préconisée pour aider à l’implantation de l’embryon dans la cavité utérine, et ainsi éviter certaines fausses couches. Le thérapeute va stimuler la microvascularisation de l’utérus et la production hormonale. Il pourra ainsi obtenir un épaississement de la muqueuse, bénéfique pour la nidation. Ceci permettra notamment d’augmenter les chances de réussite dans le cadre d’un traitement de procréation assistée. Sachez toutefois que ce traitement ne prévient pas les fausses couches liées à des embryons défaillants (présentant, par exemple, des anomalies en matière de division cellulaire).

Lutter contre le stress

Un stress prolongé (manque de sommeil, environnement négatif au travail, tensions dans le couple, etc.) peut dérégler la sécrétion d’hormones. À tel point que l’ovulation survient en retard ou cesse de se produire. L’ostéopathe va permettre au système reproducteur de la patiente de fonctionner à nouveau de façon normale. Ainsi, il rééquilibrera les niveaux hormonaux et en déliera les tensions présentes dans l’organisme. Par ailleurs, le stress accompagne souvent les parcours de PMA, au vu des enjeux que représente l’obtention d’une grossesse pour les couples concernés. L’ostéopathie pourra aider à préparer le corps de la patiente afin de le rendre plus réceptif au traitement.

 

L’ostéopathie en cas d’infertilité chez l’homme

En cas d’infertilité, les hommes peuvent aussi bénéficier des bienfaits de cette médecine douce. Si le spermogramme met en évidence des défaillances, le thérapeute pourra agir au niveau de la sécrétion de testostérone et d’œstrogènes afin d’améliorer la spermatogenèse. Dans le même but, il pourra optimiser la vascularisation des testicules et de la prostate par des manipulations du petit bassin. Néanmoins, en cas d’absence totale de spermatozoïdes (azoospermie) ou d’un nombre conséquent de spermatozoïdes morts dans le sperme (nécrospermie), ce traitement ne produira pas de résultat sur la stérilité.

 

Infertilité et ostéopathie : informations sur les séances

En moyenne, une séance d’ostéopathie pour infertilité dure entre 40 minutes et une heure. L’entrevue initiale débute par une phase de questionnement. Le praticien cherche à cerner les difficultés physiques et émotionnelles de la patiente ou du patient. Si vous êtes une femme, l’idéal est de prendre une consultation en première intention (hors parcours de PMA) pendant la semaine qui suit vos règles. À ce moment, il n’y a pas encore d’imprégnation hormonale dans votre organisme. Celà facilite le travail de l’ostéopathe. Deux à trois séances sont habituellement suffisantes pour venir à bout des blocages.

Dans le cadre d’une PMA, il est conseillable de consulter quinze jours à trois semaines avant une insémination artificielle ou un transfert d’embryon. Ceci a pour but que le corps ait le temps de répondre aux manipulations de l’ostéopathe. Certains spécialistes de l’infertilité recommandent, en plus, une séance avant le début de la phase de stimulation ovarienne.

Votre couple est confronté à une situation d’infertilité ? Grâce aux traitements proposés par les cliniques IVI, comme l’insémination artificielle et la fécondation in vitro (FIV), votre rêve de maternité deviendra accessible. N’hésitez pas à remplir notre formulaire de contact pour prendre rendez-vous avec l’un de nos spécialistes. Nous nous ferons un plaisir de dialoguer avec vous dans votre langue. À l’issue de votre première entrevue en ligne, les tests et les traitements nécessaires dans votre cas pourront être identifiés. Afin d’obtenir des renseignements sur nos centres, nos protocoles et nos technologies, vous pouvez également nous joindre au 08 00 941 042 (appel gratuit depuis la France) ou au +34 960 451 185 (appel depuis un autre pays).

Demandez plus d'informations sans engagement

Les commentaires sont fermés.

Haut de la pagearrow_drop_up