5 février 2019

Les causes et les traitements de l’asthénospermie

asthénospermie

L’asthénospermie, ou asthénozoospermie, désigne une anomalie du sperme en lien avec la mobilité des spermatozoïdes. Cette altération, communément appelée « syndrome du spermatozoïde paresseux », est un motif de consultation pour infertilité masculine courant. Quelle est la définition de l’asthénospermie ? Comment diagnostique-t-on cette affection du sperme ? Quelles sont les différences entre l’asthénospermie sévère et modérée ? Quelles sont les origines de ce défaut de mobilité des spermatozoïdes ? Quelles conséquences a-t-il sur la fertilité des hommes ? Existe-t-il des moyens de le soigner ? Quelles solutions la PMA offre-t-elle lorsque le désir d’enfant ne peut être naturellement exaucé ? De la spermatogenèse aux tests de fertilité, examinons les aspects, les causes et les traitements de l’asthénospermie.

 

Comment se déroule la spermatogenèse ?

 

La spermatogenèse est le processus de production des spermatozoïdes. Elle débute à la puberté et se poursuit quasiment tout au long de la vie de l’homme. Étant entendu que la genèse de spermatozoïdes croît jusqu’à 20 ans (en moyenne 250 millions de spermatozoïdes/jour à 20 ans) puis décline progressivement avec l’âge (en moyenne 120 millions de spermatozoïdes/jour à 50 ans et 50 millions de spermatozoïdes/jour à 70 ans). La spermatogenèse se déroule sur une période de 74 jours, à laquelle on ajoute la durée du transit des gamètes dans l’appareil génital (entre 2 et 15 jours), soit environ 11 ou 12 semaines au total, c’est-à-dire 3 mois à peu près. La spermatogenèse suit un cycle en trois phases, comprenant la multiplication, la maturation et la différenciation. Les spermatozoïdes qui en sont issus se composent de trois parties :

  • la tête, ovoïde et légèrement aplatie, en forme de flamme de bougie ;
  • le col, qui fait la jonction entre la tête et le flagelle ;
  • le flagelle, doté de cils vibratiles.

 

Les spermatozoïdes de bonne qualité réunissent certaines caractéristiques essentielles.

  • Une morphologie normale : la forme des spermatozoïdes participe à déterminer leur capacité à féconder (fécondance).
  • La mobilité : la faculté des gamètes masculins à se déplacer grâce aux mouvements de leur flagelle conditionne aussi leur pouvoir fécondant. Leur vitesse de progression dépend de l’environnement (qualité du liquide séminal, de la glaire cervicale, du liquide utéro-tubaire).
  • La vitalité ou l’espérance de vie : pour avoir une chance de rencontrer l’ovocyte, les spermatozoïdes doivent rester vivants et actifs dans l’appareil génital masculin (avant éjaculation) et dans le liquide séminal (après éjaculation).

 

Tout phénomène impactant la spermatogenèse (température, substance toxique, polluant, perturbateur endocrinien) a des effets visibles durant les 3 mois du cycle. Il faut attendre un nouveau cycle de production de spermatozoïdes pour obtenir à nouveau des gamètes normaux.

 

Quelle est la définition de l’asthénospermie?

 

L’asthénozoospermie désigne une anomalie du sperme caractérisée par un défaut de mobilité des spermatozoïdes. Cette affection peut trouver son origine dans une altération de la structure des gamètes ou être consécutive à un épisode infectieux. En fonction du degré de l’asthénospermie (asthénospermie modérée ou asthénospermie sévère), la fécondité de l’homme est plus ou moins impactée. En effet, en présence d’asthénospermie, les spermatozoïdes ne peuvent pas migrer vers la trompe pour féconder l’ovocyte, ce qui réduit les probabilités de grossesse spontanée chez la partenaire.

 

Comment diagnostique-t-on l’asthénospermie?

 

L’asthénospermie n’entraîne pas de symptômes manifestes. C’est en général après avoir rencontré des difficultés à concevoir que les couples décident de consulter. Seule la réalisation d’un spermogramme peut permettre de poser un diagnostic. Systématiquement mis en œuvre lors du bilan d’infertilité, le spermogramme est une analyse biologique consistant à évaluer les spermatozoïdes présents dans l’éjaculat en tenant compte de plusieurs paramètres, notamment :

  • le nombre ;
  • la vitalité ;
  • la mobilité ;
  • la forme.

 

Concernant la mobilité des spermatozoïdes, le contrôle se fait en deux temps. Un premier examen est effectué pour étudier la mobilité dite primaire (30 minutes à une heure après l’éjaculation). L’analyse est renouvelée 3 heures après l’éjaculation pour apprécier la mobilité dite secondaire. Les spécialistes classent les spermatozoïdes en quatre groupes :

  • les spermatozoïdes à mobilité normale, rapide et progressive (classe a) ;
  • les spermatozoïdes à mobilité lente ou faiblement progressive (classe b) ;
  • les spermatozoïdes en mouvement, mais à mobilité non progressive (classe c) ;
  • les spermatozoïdes immobiles (classe d).

 

Les spermatozoïdes de grade a et b ont une mobilité normale. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le sperme est jugé satisfaisant s’il contient au minimum 40 % de spermatozoïdes en progression (a+b) après une heure et au moins 30 % après 4 heures. On parle d’asthénospermie si les résultats se révèlent inférieurs à ces seuils.

 

D’après le spermogramme, l’asthénospermie peut être qualifiée de sévère ou de modérée. L’asthénospermie sévère se caractérise par un pourcentage très élevé de spermatozoïdes à mobilité faible ou nulle. L’asthénospermie modérée, quant à elle, se distingue par un fort pourcentage de spermatozoïdes lents, mais se déplaçant d’une façon rectiligne permettant une progression.

 

Pour confirmer le diagnostic, le spermogramme est renouvelé après 3 mois (la durée du cycle de la spermatogenèse) afin d’écarter l’action de facteurs susceptibles d’impacter momentanément la production de spermatozoïdes. Dont :

  • la fièvre ;
  • une infection ;
  • la fatigue ;
  • le stress ;
  • une exposition à des substances nocives.

 

Quelles sont les causes de l’asthénospermie?

 

Lors de l’interrogatoire et de l’examen clinique, le spécialiste est à même d’isoler les causes de l’asthénospermie. Cette affection peut être en lien avec :

  • une varicocèle (varices autour du testicule) ;
  • une MST (infection à gonocoques, chlamydia) ;
  • des antécédents infectieux (oreillons, infection des voies génitales) ;
  • une ectopie (position anormale du testicule hors du scrotum comme une cryptorchidie) ;
  • une exposition à des substances toxiques (alcool, tabac, drogue, polluants, etc.) ;
  • un traitement médical (certains médicaments comme la Salazopyrine, chimiothérapie, radiothérapie, etc.) ;
  • une période de fièvre ou une exposition prolongée à la chaleur ;
  • une insuffisance hormonale ;
  • une anomalie génétique (syndrome de Klinefelter, mucoviscidose, etc.).

 

Les causes de l’asthénospermie peuvent également être recherchées du côté de l’âge du patient (la mobilité des spermatozoïdes diminuant de manière importante à partir de 45 ans) ou prendre la forme de carences nutritionnelles.

 

Les maladies potentiellement associées à l’asthénospermie

 

Après examen, il n’est pas rare de déceler la présence d’autres altérations du sperme, par exemple :

  • la tératospermie, indiquant une trop forte proportion de spermatozoïdes de morphologie anormale ;
  • l’oligospermie, désignant une faible concentration de spermatozoïdes dans le sperme.

 

On est en présence d’oligoasthénotératospermie, ou OATS, lorsque ces anomalies se conjuguent. Il s’agit d’une asthénotératospermie si les spermatozoïdes sont suffisamment nombreux, mais affichent une forme anormale couplée à un problème de mobilité.

 

Asthénospermie : les traitements et les précautions

 

En présence d’une asthénospermie modérée, certains protocoles peuvent être mis en place. Ainsi, il est possible d’envisager :

  • une embolisation en cas de varicocèle ;
  • un traitement antibiotique ou anti-inflammatoire en cas d’infection ;
  • un traitement hormonal en cas de déficit hormonal ;
  • une cure à base de vitamines, de minéraux, d’oligoéléments et d’antioxydants.

 

En parallèle, le spécialiste conseille généralement d’adopter une hygiène de vie exempte de facteurs défavorables, tels que :

  • l’exposition à des substances toxiques (perturbateurs endocriniens, pesticides, alcool, tabac, drogue, etc.) ;
  • la prise de poids (l’IMC doit idéalement être situé entre 20 et 30) ;
  • l’exposition à la chaleur (fourneaux de restaurant ou de boulangerie, bains chauds, saunas, etc.) ;
  • la consommation de certains médicaments.

 

Si ces traitements de première intention et ces diverses précautions ne donnent pas de résultats convenables, le médecin est amené, selon toute vraisemblance, à diriger son patient vers la PMA (procréation médicalement assistée).

 

Asthénospermie et grossesse : quelles solutions propose la PMA?

 

Dans la plupart des cas d’asthénozoospermie, le recours à la PMA est la démarche la plus efficace pour déclencher une grossesse.

 

Particulièrement indiquée pour pallier les problèmes d’asthénospermie, la FIV avec injection intracytoplasmique (ICSI) revient à introduire manuellement un seul spermatozoïde, même lent, à l’intérieur de l’ovocyte pour obtenir une fécondation.

 

La FIV Genetic (FIV + PGT-A) combine les techniques de la fécondation in vitro et du PGT-A (test génétique préimplantatoire pour l’analyse d’aneuploïdies), afin d’écarter les risques de transmission d’une maladie génétique grave au bébé à naître. Dans les faits, le PGT-A est réalisé après la fécondation in vitro (FIV) en vue de détecter les altérations chromosomiques embryonnaires avant la transplantation utérine.

 

Dans les situations les plus sévères, le don de sperme s’avère être le meilleur moyen d’obtenir une grossesse.

 

Vous souhaitez vous informer sur l’asthénospermie et les traitements de PMA que l’Institut Valencien de l’Infertilité propose pour y remédier ? Vous voulez avoir des renseignements complémentaires sur les techniques de la micro-injection spermatique (ICSI) ou de la FIV Genetic (FIV + PGT-A) ? N’hésitez pas à contacter notre équipe au 08 00 941 042 (appel gratuit depuis la France) ou au +34 960 451 185. Vous pouvez aussi nous poser vos questions ou solliciter un rendez-vous dans l’un des centres IVI en remplissant notre formulaire dédié. Pour simplifier vos démarches, vous bénéficierez de l’assistance d’un tuteur francophone ou parlant votre langue d’origine.

Solicita información sin compromiso:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de la pagearrow_drop_up