30 novembre 2020

L’importance du poids dans la fertilité

poids-fertilité
Par le Comité de rédaction Blog IVI

Le poids et la fertilité sont directement liés. Le poids est l’un des facteurs qui favorise ou, à l’inverse, qui complique l’obtention d’une grossesse et peut s’opposer à son bon déroulement, sans risque. La Dr Julia Ramos, gynécologue d’IVI Sevilla, nous explique tout ce qu’il faut savoir sur le danger qu’un surpoids peut représenter pour la fertilité et comment l’éviter.

Comment savoir si mon poids est correct ? C’est votre taille associé à votre poids qui permet d’obtenir votre indice de masse corporelle (IMC). L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) établit que pour les femmes, un IMC < 18,5 correspond à un poids insuffisant, l’IMC idéal étant situé entre 18,5 et 25. Un IMC entre 25 et 30 correspondrait à une surcharge pondérale et, au-delà de 30, on parle d’obésité, le pronostic étant alors particulièrement négatif. La grossesse dans ce cas n’est pas recommandée avant d’avoir perdu du poids.

 

 

Poids et fertilité: calculer l’IMC

L’IMC se calcule très simplement à partir de la formule suivante : IMC = Poids (kg) / Taille² (m²)

poids-fertilité

Même si le paramètre poids est très important en matière de fertilité, toutes les femmes ayant un IMC en dehors de ces recommandations n’auront pas forcément de problèmes. Un IMC non approprié entraîne des altérations du cycle menstruel et favorise les cycles anovulatoires, autrement dit, un cycle au cours duquel aucun ovule n’est libéré correctement. Par ailleurs, cette situation peut entraîner d’autres types de pathologies comme des problèmes thyroïdiens, des ovaires polykystiques, une résistance à l’insuline, un diabète ou des troubles de l’alimentation qui doivent être écartés et exigent un suivi pluridisciplinaire.

 

Pathologies liées au poids qui affectent à la fertilité

Deux pathologies sont particulièrement liées : l’obésité et l’hypertension artérielle. Il convient par conséquent de contrôler avec soin la tension des femmes enceintes qui souffrent d’obésité afin d’éviter des cas graves comme l’éclampsie.

La littérature scientifique publiée indique que l’obésité peut réduire les chances de succès dans le cadre d’un traitement de procréation médicalement assistée et augmenter le risque de fausse couche. Les travaux les plus récents dans le domaine de l’épigénétique publiés par le Dr Felipe Vilella montrent même que l’obésité peut influencer un phénomène de future obésité de l’embryon qui se transmet dès son développement dans l’utérus de sa mère obèse.

L’importance du poids dans la fertilité est un sujet pris très au sérieux comme le montrent tous les guides des sociétés scientifiques de gynécologie, d’obstétrique et de reproduction qui traitent tous de cet aspect.

 

Le poids détermine aussi la médication d’un traitement

En quelles autres occasions le poids est-il considéré comme un paramètre important dans le cadre de la fertilité ? Dans le cadre d’un traitement de fertilité, le poids sert à calculer le dosage hormonal qui sera nécessaire pour réaliser une stimulation ovarienne Ainsi les personnes en surcharge pondérale se verront injecter des dosages supérieurs qui auront une certaine répercussion économique sur leur traitement.

Il convient aussi de ne pas oublier que l’obésité d’un homme peut également être une cause d’infertilité car elle provoque une altération du sperme ainsi que d’autres dysfonctionnements de l’appareil reproducteur masculin.

Vous trouverez ci-dessous quelques conseils qui vous permettront de mener une vie plus saine et vous permettront d’augmenter vos chances de tomber enceinte car, et cela a été vérifié, la perte de poids, lorsqu’elle est nécessaire, rétablit le bon fonctionnement des organes affectés.

  • Faites quatre repas par jour et évitez de manger entre les repas.
  • Consommez davantage de fruits et légumes du potager.
  • Essayez de consommer moins de viennoiseries industrielles, de chocolat et de sodas.
  • Évitez les boissons alcoolisées.
  • Consommez des produits laitiers écrémés ou demi-écrémés pour satisfaire vos besoins en calcium et en vitamine D.
  • Poursuivez vos activités physiques habituelles.
  • Commencez à prendre un complément en acide folique.

En fin de compte, tous les problèmes de stérilité dus à un poids insuffisant ou à une surcharge pondérale sont réversibles en modifiant simplement son style de vie et ses habitudes alimentaires. Je vous encourage par conséquent durant cette période à prendre soin de vous sachant que le manque d’exercice et une mauvaise alimentation finissent par se payer un jour ou l’autre et peuvent entraîner des complications dans votre vie future.

 

 

Demandez plus d'informations sans engagement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de la pagearrow_drop_up