13 décembre 2022

FIV : quels sont les protocoles de stimulation ?

protocole FIV
Par le Comité de rédaction Blog IVI

La fécondation in vitro (FIV) vise à obtenir en laboratoire la fécondation qui se produit normalement dans les trompes de Fallope. Dans ce cadre, un ovocyte prélevé sur la patiente féminine est déposé sur des gouttes de sperme issues du partenaire masculin ou d’un don. L’on simule le processus de fécondation naturel dans le milieu de culture. Dans le cas de la FIV avec ICSI (injection intracytoplasmique de spermatozoïde), un gamète masculin est directement introduit dans l’ovocyte à l’aide d’une pipette, afin de maximiser les chances de fécondation. Une fois préconisé par le médecin spécialiste et mis en route, le protocole de FIV comprend plusieurs étapes. La première est une phase de stimulation ovarienne. Que faut-il savoir sur ce stade du traitement ? Quelle est la différence entre un protocole de stimulation long ou court pour la FIV ? Comment le choix entre les protocoles est-il effectué ? 

Le protocole de stimulation dans une FIV

Le protocole FIV concernant la stimulation ovarienne a pour objectif de favoriser le développement de plusieurs follicules ovariens en même temps. Sans cela, un seul follicule à la fois parvient naturellement à maturité dans l’organisme de la femme. Une fois mûrs, les follicules se plaquent contre la paroi des ovaires et se récupérent ensuite par ponction ovarienne.  

Autrement dit, la stimulation ovarienne permet aux médecins spécialistes de collecter le plus d’ovocytes possible chez une patiente. Ceci d’accroit le nombre d’embryons qui pourra potentiellement être obtenu suite à la fécondation en laboratoire. Disposer d’un stock d’embryons satisfaisant augmente, au final, les perspectives de grossesse pour le couple infertile. 

Le déroulement de la stimulation ovarienne

La stimulation ovarienne commence au début du traitement de fécondation in vitro. Le jour exact de son lancement dépend du cycle menstruel de la patiente et du protocole choisi. Il existe en fait plusieurs types de protocoles de stimulation ovarienne pour la FIV. Le protocole court et le protocole long ont été les plus utilisés pendant l’histoire de la FIV. Or, ces dernières années de nouveaux protocoles sont apparus. 

Les protocoles de stimulation lors de la FIV comportent traditionnellement trois volets. 

  • Le blocage hypophisaire, qui a le but de prévenir une ovulation spontanée. Celle-ci compromettrait le déroulement du traitement de fécondation in vitro. 
  • La stimulation de l’ovulation. Lors de cette phase, la croissance des follicules est véritablement favorisée.
  • Le déclenchement de l’ovulation . Elle est induite pour que les ovocytes soient relâchés par les follicules arrivés à maturité.

La différence entre le protocole long et le protocole court de stimulation pendant la FIV se situe au niveau de la durée et de l’enchaînement de chacune des phases. 

Qu’est-ce qu’un protocole long de stimulation ?

Dans le cadre de la FIV, le protocole long de stimulation ovarienne dure entre trois semaines et un mois. Il commence à partir du 18 á 21ème jour du cycle menstruel. 

  • L’inhibition de l’hypophyseestobtenue par l’injection d’un agoniste de la GnRH. Cette substance, par saressemblance avec la GnRH (gonadolibérine), vasaturer les récepteurshypophysaires et entraînerl’arrêt de la stimulation de l’activité des ovaires. L’administrationestquotidienne pendant un peumoins de trois semaines.
  • La stimulation proprementdite des ovairesest contrôlée par l’injection de gonadotrophines, des hormones qui agissent sur les fonctions des gonades (l’hormonefolliculo-stimulante – FSH – et/ou la LH/HMG). Cette phase estlancéeune douzaine de jours après le début du protocole, à raison d’une administration par jour. 
  • Parallèlement, des prises de sang et des échographiessontréaliséesrégulièrement pour suivre les tauxd’hormones et surveiller la croissance des follicules. Une fois les folliculesmûrs, une injection de hCG (hormone chorioniquegonadotrope) esteffectuée pour déclencherl’ovulation. La ponction des follicules se déroulera environ 36 h plus tard.

Les substances et hormones nécessaires au bon déroulement du protocole de stimulation de la fécondation in vitro (FIV) sont habituellement injectées par voie sous-cutanée. Certaines d’entre elles peuvent s’administrer par voie intramusculaire.  

Le protocole court 

Le protocole court de stimulation pendant la FIV présente une durée d’environ 12 jours. Dès la confirmation du repos ovarienne, une injection quotidienne de FSH et/ou LH/HMG est mise en place pour stimuler l’ovulation. La surveillance par prise de sang et par échographie débute quelques jours plus tard. Lorsque la taille des follicules et les taux d’hormones sont convenables, l’injection de hCG/analogue de GnRh est décidée. Ensuite vient la ponction au bout de 36 h. La prise journalière de pilules d’œstrogène est souvent prescrite à la fin du cycle menstruel précédant le début du protocole court, ce qui permet de préparer la fonction ovarienne. Pour mettre en sommeil l’hypophyse, la stimulation est associée :   

  • soit à l’administration d’un agoniste de la GnRH du premier au dernier jour de stimulation de l’ovulation,
  • soit à l’administration d’un antagoniste de la GnRH à partir du jour décidé par le médecin, unefois que le diamètre des follicules a dépasséunecertainelimite. Les antagonistes de la GnRH vont bloquer les récepteurs hypophysaires pour induire une chute rapide de la sécrétion des gonadotrophines (avec les agonistes de la GnRH, la chute est plus progressive).

Différences entre protocoles

Le protocole court de stimulation ovarienne pour la FIV est de plus en plus utilisé étant donné ses bons résultats et sa durée réduite.  

Le protocoles long est réservé aujourd’hui à des cas très spécifiques.  

Il existe également d’autres types de protocoles (Duo-Stim, stimulation dans la phase lutéale, …) qui sont de plus en plus utilisés.  

Quoi qu’il en soit, le choix entre un protocole de stimulation ou autre pendant la FIV revient au médecin qui suit les patients engagés dans un traitement de PMA (procréation médicalement assistée). Il se fait en fonction de la situation des partenaires et des éléments présents dans leur dossier médical. 

Dans nos cliniques IVI en Espagne, les traitements de fécondation in vitro s’opèrent à l’aide d’un équipement et de techniques de pointe. Après avoir réalisé un bilan d’infertilité avec nos spécialistes, vous serez orienté vers le protocole de stimulation et le traitement de FIV les plus cohérents au vu de votre dossier (FIV classique ou FIV avec ICSI, avec ou sans PGTA, avec transfert d’embryon au même cycle ou differé, etc.). Posez-nous toutes vos questions au téléphone (appel gratuit au 0800 941 042 depuis la France, +34 960 451 185 depuis un autre pays). Vous pouvez aussi nous contacter en remplissant notre formulaire en ligne pour prendre rendez-vous dans l’un de nos établissements. Pour des échanges et un suivi facilités, notre équipe communiquera avec vous en français. 

Demandez plus d'informations sans engagement

Les commentaires sont fermés.

Haut de la pagearrow_drop_up