2 novembre 2015

Quels sont les exercices les plus recommandés pendant la grossesse ?

Aujourd’hui, le running, l’électrostimulation ou le crossfit sont quelques-unes des formules sportives vers lesquelles nous nous tournons le plus pour rester en forme. Cependant, lorsque la grossesse est là, nous nous rendons compte qu’elles sont peut-être un peu trop soutenues et exigeantes physiquement pour pouvoir les pratiquer au cours des 9 mois d’attente.

L’exercice pendant la grossesse permet à la femme enceinte de se sentir mieux, de soulager les maux typiques des premiers mois, de bénéficier d’un bon sommeil, d’améliorer la circulation et la capacité respiratoire, de conserver un poids idéal et de retrouver un poids normal après l’accouchement. Il permet également de préparer le corps et le tonus musculaire en vue de l’accouchement. Si la pratique sportive n’est pas explicitement contre-indiquée par le médecin, les femmes enceintes peuvent pratiquer un exercice modéré. C’est excellent, aussi bien pour elles que pour le bébé.

Nous vous proposons dans cet article les exercices les plus recommandés pendant la grossesse, en sachant qu’ils doivent toujours être accompagnés d’une bonne hydratation :

  • Le Yoga et la méthode Pilates. Sauf pour des exercices précis lors desquels la femme appuie sur son ventre, le yoga et la méthode Pilates sont deux pratiques fondamentales afin de contribuer à prévenir les maux de dos et à conserver une posture appropriée. En outre, ils favorisent la relaxation.

 

  • Les Exercices dans l’eau. Il s’agit d’une façon idéale de faire de l’exercice. En effet, le poids étant moindre dans l’eau, il sera plus facile de faire certaines activités, et le risque de blessure est plus faible. Faire quelques brasses, pratiquer la natation synchronisée modérée ou faire de l’aquagym peut, en plus de vous détendre, vous permettra de rester en forme tout au long de la grossesse, d’accroître le tonus musculaire de votre dos et de contribuer à améliorer votre posture.

 

  • La marche. Dans de nombreux cas, lorsque nous marchons, nous le faisons de façon automatique, par besoin, sans même nous rendre compte qu’en réalité, chaque pas compte. Pour les femmes enceintes, il est essentiel de se promener du début à la fin de la grossesse. En effet, il s’agit là d’un exercice d’aérobic à faible impact, qui contribue à prévenir les troubles circulatoires, le gonflement des jambes et des pieds et la constipation, en plus de favoriser le contrôle du poids.

 

  • Le cyclisme. Les promenades à vélo contribuent à tonifier les jambes, à se détendre, à prévenir la prise de poids excessive, à améliorer la circulation, etc. La pratique de ce sport est cependant déconseillée au-delà du sixième mois de grossesse. En effet, la taille du ventre pourrait faire perdre l’équilibre à la future maman. Ainsi, si vous souhaitez continuer à faire du vélo au cours des derniers mois de grossesse, l’idéal serait d’opter pour le vélo d’appartement.

 

Comme toujours, il est préférable de pratiquer l’exercice auquel le corps est habitué. Par exemple, si vous courez, faites du ski, du spinning ou tout autre exercice à fort impact, il conviendrait d’en modérer l’intensité, et bien sûr, de toujours compter sur l’approbation de votre médecin avant de réaliser tout type d’activité physique. En outre, rappelez-vous que pour faire de l’exercice en plein air, vous devez bien vous hydrater et vous protéger du soleil.

Au troisième trimestre de grossesse, vous commencerez à ressentir un gain de poids considérable, vous devrez donc probablement diminuer l’intensité de l’exercice que vous pratiquiez jusqu’à alors. C’est là où les promenades entrent en jeu, et ce, jusqu’à l’arrivée de votre bébé. En effet, il s’agit d’un exercice sans danger qui encourage naturellement l’arrivée du travail après avoir passé le seuil des 38 semaines de grossesse.

Alors, motivée ?

Demandez plus d'informations sans engagement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de la pagearrow_drop_up