16 juin 2021

La fête des Pères

fête des pères
Par le Comité de rédaction Blog IVI

Ayant lieu au mois de juin en France et dans la plus grande partie de la Belgique et de la Suisse, la fête des Pères permet d’honorer les papas. À cette date, les enfants ont pour habitude d’offrir à leur père un cadeau. Souvent il est fabriqué de leurs mains, pour lui témoigner toute la fierté qu’ils éprouvent à son égard. Cette fête est issue d’une célébration religieuse apparue au Moyen-Âge. Or, la fête des Pères est aujourd’hui une fête familiale, incluse au calendrier officiel. Par ailleurs, cet événement annuel est l’occasion d’aborder des thèmes importants, comme les conséquences de l’infertilité masculine. Revenons ensemble sur l’historique de la fête des Pères en France et en Europe francophone, sur la figure que représente un papa pour son enfant et sur les solutions apportées à la stérilité de l’homme par la procréation médicalement assistée (PMA).

 

D’une fête religieuse à une fête familiale

Au XVe siècle, l’Église catholique fait du 19 mars la date officielle de la commémoration de Saint-Joseph. C’est dans cette célébration religieuse du Moyen-Âge que la fête des Pères trouve ses origines. Ce culte est devenu obligatoire en 1621 sous l’impulsion du pape Grégoire XV. Il met à l’honneur le père adoptif de Jésus mais finit par disparaître quelques siècles plus tard. La fête des Pères dans sa version moderne émerge aux États-Unis au début du XXe siècle. C’est une initiative de Sonora Smart Dodd, une institutrice qui souhaite rendre hommage à son père veuf. Elle remarque qu’il n’existe aucun équivalent de la fête des Mères pour les pères. Cette institutrice réclame l’instauration d’une journée à la gloire des papas auprès des institutions. Cette demande est accordée, et la première fête des Pères est célébrée outre-Atlantique le 19 juin 1910. En 1972, le président Richard Nixon fait de la fête des Pères, entre-temps fixée au troisième dimanche de juin, un événement national.

 

L’apparition de la fête des Pères en France

 La première fête des Pères en France (non religieuse) est célébrée en 1950. Cette année-là, le directeur de l’entreprise de briquets Flaminaire lance une campagne de publicité sur le thème de la fête des Pères. Celle-ci s’inspire de la célébration américaine, à travers des affiches affublées avec un slogan. « Nos papas nous l’ont dit, pour la fête des Pères, ils désirent tous un Flaminaire ». La marque incite les enfants à honorer leur papa en leur offrant un briquet à gaz. Deux ans plus tard, la fête des Pères est officiellement intégrée au calendrier, le troisième dimanche de juin. À l’époque, un comité national est créé. Son rôle est de récompenser par un prix les pères les plus méritants. Après l’instauration de la fête des Mères en 1950, fixée au dernier dimanche de mai, les papas ont désormais eux aussi leur journée annuelle.

 

La fête des Pères dans l’Europe francophone

 En Belgique, la fête des Pères a lieu le deuxième dimanche du mois de juin, sauf dans la province d’Anvers. Dans cette région à prédominance catholique, les papas sont célébrés le jour de la Saint-Joseph, le 19 mars. En Suisse, la fête des Pères est un événement apparu assez récemment. Elle a été introduite seulement en 2007. Elle se tient généralement le premier dimanche du mois de juin. À l’exception des cantons du Tessin et du Valais, où elle est organisée le 19 mars. Au Luxembourg, la fête des Pères a été créée dans les années 60. Sa date fait figure d’exception : elle se déroule en automne, le premier dimanche d’octobre.

 

Infertilité masculine et procréation assistée

La fête des Pères est également l’occasion de sensibiliser le public à la thématique de l’infertilité masculine. Le saviez-vous ? Un couple sur sept consulte à un moment ou à un autre de sa vie pour un défaut de fertilité. Et lorsqu’il y a un problème d’infertilité, le membre du couple qui en est à l’origine est, dans 30 % des cas, le partenaire masculin. La stérilité chez l’homme est fréquemment liée à un sperme de qualité insuffisante. Parmi les anomalies les plus courantes, on peut citer l’azoospermie (absence totale ou quasi totale de spermatozoïdes dans l’éjaculat) et l’asthénospermie (gamètes présentant une mobilité altérée). Néanmoins, grâce à la procréation médicalement assistée, un homme infertile peut tout à fait accéder à son rêve de paternité. En effet, avec des traitements comme la fécondation in vitro avec ICSI (micro-injection intracytoplasmatique), il est possible d’obtenir un embryon même avec des spermatozoïdes très peu nombreux ou très peu mobiles.

Grâce aux protocoles de PMA qu’elles proposent, les cliniques IVI vous permettent de satisfaire votre désir de parentalité, malgré une infertilité dans votre couple. N’hésitez pas à remplir notre formulaire de contact pour prendre rendez-vous avec l’un de nos spécialistes. À l’issue de votre première consultation, nous établirons un bilan de votre situation, afin d’identifier les traitements les plus appropriés pour vous et votre partenaire. Si vous souhaitez obtenir des renseignements, vous pouvez nous appeler gratuitement au 08 00 941 042 depuis la France, ou au +34 960 451 185 depuis un autre pays. Nos équipes se feront un plaisir de vous répondre dans votre langue maternelle. Pour faciliter vos démarches, certains de nos centres vous reçoivent en français tout au long de votre parcours de procréation assistée, dont ceux d’Alicante, Barcelone, Bilbao et Madrid-Aravaca.

 

Demandez plus d'informations sans engagement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de la pagearrow_drop_up