Infos ou rendez-vous

Etude IVI : SwimCount, le test domestique qui mesure la fertilité masculine

110117_SwimCount

 

SwimCount, qu’est-ce que c’est ?

Cet autotest de fertilité masculine a été lancé et vendu en France l’année dernière. Contrairement aux autres tests de fertilité masculine, à faire chez soi, qui ne prenaient en compte que la quantité de sperme, SwimCount mesure d’autres facteurs plus importants pour la fécondation tels que la mobilité progressive – la capacité des spermatozoïdes à se déplacer normalement et d’atteindre l’ovule pour le féconder.

C’est le seul test qui prend en compte cette variable et offre donc un premier diagnostic plus complet. Pour cette raison, face à un résultat anormal, il est toujours recommandé de consulter un spécialiste afin d’effectuer une analyse plus complète.

Comment ça fonctionne ?

Après avoir déposé un petit échantillon de sperme sur le dispositif, les spermatozoïdes capables de se déplacer de façon progressive (et non en cercle, par exemple) sont colorés en bleu. Ainsi, plus il y a de spermatozoïdes qui atteignent la cible fixe, plus la couleur de la fenêtre du résultat sera intense. Un résultat qui pourra être observé après 30 minutes.

Le seuil de fertilité masculine utilisé par SwimCount est fixé à plus de 10 millions de spermatozoïdes mobiles par millilitre. Un nombre inférieur augmente les difficultés pour obtenir une grossesse naturelle dans un délai d’un an. Dans ce cas, il est alors conseillé de consulter un spécialiste de la reproduction.

Quelle est la fiabilité du test ?

IVI a participé à une étude multicentrique, prouvant l’efficacité et la fiabilité de SwimCount, qui a été présentée en octobre dernier à San Antonio (États-Unis) lors du 73ème Congrès annuel de la Société Américaine de Médecine Reproductive (ASRM) qui rassemblait des spécialistes en gynécologie et obstétrique du monde entier.

Cette recherche a été menée par IVI ainsi qu’avec l’hôpital Acibadem Fulya en Turquie, la banque de sperme Nordic Cryobank au Danemark, et la clinique de fertilité Ciconia au Danemark.

Conformément à son engagement à satisfaire le plus grand nombre de personnes qui souhaitent devenir parents, IVI a souhaité participer à cet essai clinique dans le but d’améliorer le diagnostic et ainsi le traitement des problèmes d’infertilité masculine.

323 échantillons de sperme de patients ont été analysés, permettant ainsi de comparer les résultats du test microscopique conventionnel avec ceux du test domestique et de déterminer qu’ils correspondaient dans 95% des cas. Des résultats qui attestent d’une grande fiabilité.

«SwimCount constitue une révolution dans le pré-diagnostic de l’infertilité masculine, dont nous rappelons qu’elle est la cause de 40% des problèmes d’infertilité. Les autres 40% sont dus aux femmes, et les 20% restants sont  de causes inconnues», explique le Dr Marcos Meseguerembryologue à Valence et collaborateur de l’étude«Nous ne devons pas sous-estimer l’importance du facteur masculin dans la reproduction et, par conséquent, un test comme celui-ci, qui permet aux hommes d’obtenir un diagnostic fiable tout en restant dans le confort de leur maison, est un grand pas en avant», explique le spécialiste, qui rappelle de surcroît qu’un âge avancé est un facteur qui influence la fertilité, y compris chez les hommes.

Quelques conseils pour améliorer la qualité et la quantité des spermatozoïdes

  • Une bonne hygiène de vie. Il est essentiel de faire le point sur ses habitudes alimentaires, sa vitalité, sa santé. Un régime alimentaire équilibré est recommandé afin, entre autres, d’éviter le surpoids et d’apporter au corps tous les nutriments dont il a besoin.
  • Une activité sportive fréquente permettra d’éliminer les toxines et sera bénéfique pour la fertilité.
  • Il est préférable de prendre des douches plutôt que des bains, de porter des caleçons larges plutôt que des boxers ou des slips. Pour une meilleure production de spermatozoïdes, les testicules nécessitent une température de 34-35°C et non 37°C. Cette faible température est indispensable à la spermatogenèse et toute augmentation thermique peut la bloquer.
  • La consommation et/ou le contact avec les produits nocifs tels que tabac, alcool, café, perturbateurs endocriniens, pesticides est à proscrire.
  • Afin de donner un coup de pouce à la bonne maturation des spermatozoïdes, un traitement de compléments alimentaires spécialisés peut s’avérer bénéfique.