9 février 2022

Qu’est-ce que l’hyperplasie endométriale et quelles en sont les causes ?

hyperplasie endometriale
Par le Comité de rédaction Blog IVI

L’hyperplasie est une des affections qui peuvent toucher le système reproductif féminin. Bénigne le plus souvent, mais pouvant évoluer rarement vers un cancer de l’endomètre, elle concerne surtout les femmes ménopausées. Elle peut également se déclarer chez des femmes plus jeunes, en âge de procréer. Vous pouvez présenter cette pathologie si vous observez des symptômes comme des saignements abondants lors de vos règles, ou encore des saignements entre vos cycles. Qu’est-ce exactement que cette anomalie ? Quels sont les facteurs de risque ? Comment s’établit le diagnostic et en quoi consiste le traitement ? Découvrez ici les informations à connaître sur ce trouble de la muqueuse de l’utérus. Nous vous éclairons également sur l’impact de l’hyperplasie de l’endomètre sur votre fertilité, et nous vous indiquons ses effets sur votre protocole de procréation assistée.

 

Qu’est-ce que l’hyperplasie de l’endomètre ?

L’hyperplasie endométriale (ou hyperplasie de l’endomètre) désigne une prolifération excessive des tissus de l’endomètre. Elle vient suite à la multiplication de certaines cellules qui le composent. Pour rappel, l’endomètre correspond à la muqueuse qui tapisse la paroi interne de l’utérus. Il regroupe notamment des glandes endométriales et des cellules épithéliales. Cette affection peut être simple ou complexe, sans ou avec atypies. Lorsqu’elle est sans atypies, les cellules qui se multiplient donnent une taille et une forme irrégulière aux glandes endométriales, mais restent normales. Si elle est atypique, les cellules qui prolifèrent sont anormales et elle est la plupart du temps bénigne. Dans certains cas, elle peut cependant évoluer vers un cancer de l’endomètre.

 

Quels sont les facteurs de risque ?

L’hyperplasie endométriale s’associe à des taux élevés d’œstrogènes. Ce terrain hormonal favorable peut être lié à divers facteurs, dont :

  • le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) ;
  • l’obésité ;
  • la prise de traitements à base d’œstrogènes (dont certains contraceptifs oraux et le tamoxifène pour les cas de cancer du sein) ;
  • les changements hormonaux durant la ménopause ;
  • etc.

Les femmes ménopausées sont le plus souvent concernées para cette affection. Toutefois, dans une faible proportion de cas, elle peut survenir chez des femmes plus jeunes, en âge de se reproduire.

 

Quels sont les symptômes de l’hyperplasie endométriale ?

Les saignements anormaux constituent le symptôme le plus courant. Pour les femmes en âge de procréer, il peut s’agir de saignements menstruels irréguliers et/ou abondants. Ceux-ci peuvent s’accompagner ou non de douleurs menstruelles, ou encore de saignements entre les menstruations. Des pertes vaginales anormales peuvent également survenir.

 

Comment l’hyperplasie utérine est-elle diagnostiquée ?

Chez les femmes jeunes, l’hyperplasie utérine est très fréquemment découverte alors que la patiente consulte pour des troubles du cycle menstruel, ou encore pour des troubles de la fertilité. À cette occasion, une échographie montrant un endomètre anormalement épais pourra mettre le médecin sur la piste. Pour affiner son diagnostic, le praticien réalisera une biopsie de l’endomètre, voire un curetage. Dans ce cadre, on prélèvera des tissus qui feront l’objet d’un examen au microscope. Celui-ci pourra révéler la prolifération excessive de cellules et la présence de cellules atypiques. Une hystéroscopie (exploration de l’intérieur de l’utérus à l’aide d’un endoscope, un long tube fin muni d’une caméra) pourra également mettre en évidence l’existence et l’étendue de lésions dans l’utérus.

 

Quels sont les traitements de l’hyperplasie endométriale ?

Différentes options de traitement se présentent en cas d’hyperplasie endométriale. Chez la femme ménopausée, l’hystérectomie (ablation chirurgicale de l’utérus) est indiquée. Certes, ce traitement est radical, mais c’est le meilleur moyen d’éviter la survenue d’un cancer de l’endomètre. Chez les femmes jeunes, qui désireront garder la possibilité de tomber enceintes, on va généralement privilégier l’apport de progestérone. Cet apport de progestérone a pour but de contrebalancer l’effet des taux élevés d’œstrogènes sur l’endomètre. Il pourra se faire par la prise de progestatifs oraux ou encore par la pose d’un dispositif intra-utérin (DIU, ou stérilet).

Néanmoins, le risque de récidive n’est pas exclu, mais une prise en charge adéquate pourra éviter la progression de l’hyperplasie vers un cancer. Si les lésions sont très étendues et à un stade préoccupant, une endométrectomie (ablation chirurgicale de l’endomètre) ou une hystérectomie pourront être pratiquées même chez la femme en âge de procréer. Dans ce cas, les récidives sont plus rares, voire inexistantes.

 

L’hyperplasie de l’endomètre affecte-t-elle la fertilité ?

Cette affection a un impact sur l’endomètre (la couche utérine dans laquelle s’implante l’embryon). Ceci peut avoir un effet négatif sur la fertilité, en gênant la nidation. Toutefois, si elle reste très modérée, elle n’empêche pas habituellement la grossesse. L’hyperplasie utérine ne sera pas forcément incompatible avec votre parcours de procréation médicalement assistée (PMA). Votre protocole d’insémination artificielle ou de fécondation in vitro (FIV) pourra tout à fait vous permettre d’obtenir une grossesse et de concrétiser votre désir de parentalité.

Les cliniques IVI proposent, préalablement à tout traitement d’insémination artificielle ou de FIV, un bilan de fertilité exhaustif. Nous voulons ainsi assurer la meilleure prise en charge des patientes engagées dans une démarche de PMA. Au cours de ce bilan, nos spécialistes pourront évaluer le stade et l’étendue votre hyperplasie endométriale. Après ils vous indiqueront le protocole de procréation assistée le plus adapté à votre situation. Vous avez besoin d’informations sur nos traitements ? Vous souhaitez prendre rendez-vous pour discuter de votre projet de maternité avec l’un de nos collaborateurs ? N’hésitez pas à nous transmettre votre demande via notre formulaire en ligne. Votre interlocuteur se fera un plaisir de vous répondre dans votre langue. Vous pourrez également obtenir des renseignements sur nos différents centres et nos technologies en nous appelant au 08 00 941042 (appel gratuit depuis la France) ou au +34 960 451 185 (depuis un autre pays).

Demandez plus d'informations sans engagement

Les commentaires sont fermés.

Haut de la pagearrow_drop_up