18 octobre 2021

Chez IVI, 1 patiente sur 3 ayant eu un cancer du sein parvient à accéder à la maternité

cancer maternité
Par le Comité de rédaction Blog IVI

Lorsqu’un cancer du sein est diagnostiqué, il paralyse tous les projets de vie en cours, entre eux la maternité. La nouvelle est généralement inattendue et remet tout en question. La priorité devient celle de vaincre la maladie, dominant alors la vie de toute femme. 

 

Quand le mot « cancer » apparaît dans votre vie…

« C’est un des coups les plus durs qui peuvent nous arriver dans une vie en tant que patiente ou en en tant que proche parent. Il en va de même pour les spécialistes de la procréation que nous sommes. Il y a à peine 15 ans, nous ne pouvions pas faire grand-chose pour aider ces femmes. C’est à cette époque que nous avons été les premiers à importer la technique de congélation des ovocytes. Cette technique a permis d’ouvrir un large éventail de possibilités dans le domaine de la reproduction. Une catégorie spécifique de patientes, les femmes jeunes avec diagnostic de cancer, a notamment pu bénéficier de cette technique. Parmi celles-ci, la grande majorité n’avait pas encore d’enfant », nous explique le Dr Javier Domingo, coordinateur du programme de préservation de la fertilité pour des raisons oncologiques.

Penser à la maternité après avoir vaincu le cancer du sein est, au-delà de constituer un projet en lui-même, un objectif porteur d’espoir auquel de nombreuses patientes s’accrochent pendant leur traitement contre la maladie.

 

Préservation de la fertilité en cas de cancer

En 2007, IVI a créé les programmes « Accéder à la maternité après un cancer » et « Accéder à la paternité après un cancer ». Leur objectif était de préserver la fertilité des patients atteints d’un cancer. Des femmes et des hommes qui doivent surmonter une épreuve difficile mais qui gardent l’espoir et ont un objectif pour lequel se battre. Pour être précis dans ce domaine, plus de 1 400 femmes atteintes d’un cancer ont pu préserver leur fertilité au cours des 15 dernières années. De cette manière, les ovocytes conservent leur âge fertile avant que la patiente ne subisse un traitement de chimiothérapie ou de radiothérapie. Ceux-ci peuvent très souvent nuire à la fertilité.

« Notre plus beau cadeau, c’est la cinquantaine d’enfants déjà née grâce à ces programmes IVI de préservation de la fertilité en cas de cancer sans oublier les enfants à naître. Ces enfants, tant désirés par leurs mères et par leurs familles, illustrent parfaitement le courage de ces femmes dans leur lutte contre le cancer », déclare le Dr Domingo.

 

Vaincre le cancer et accéder à la maternité

Lorsqu’une patiente atteinte d’un cancer du sein se présente chez IVI, elle est confrontée à un double défi. Il s’agit de vaincre la maladie et accéder à la maternité à travers la procréation médicalement assistée, un parcours à la fois complexe et délicat.

Gema, patiente d’IVI Bilbao, et déjà maman d’une petite fille grâce à la préservation de sa fertilité nous fait part de son expérience : « Au-delà du choc du diagnostic qui vous annonce que vous avez un cancer, vous réalisez que, même si tout se passe bien et que vous parvenez à le surmonter, votre traitement vous empêchera peut-être de fonder une famille. La priorité, bien entendu, est de rester en vie, mais on ne peut pas s’empêcher de penser aux conséquences ».

Gema a eu la grande chance de bénéficier à tout moment du soutien et de l’amour inconditionnels de son conjoint et de sa famille. Mais, au-delà de ce soutien, en se présentant chez IVI Bilbao, elle a eu la surprise de découvrir qu’elle était loin d’être la seule à entreprendre ce type de démarche. « Lorsque j’ai découvert en arrivant la quantité de personnes dans la même situation, j’ai eu très envie d’aller de l’avant. Tout a été très facile et rapide et cela m’a vraiment aidé à garder beaucoup d’espoir. Je comptais même les jours durant mon traitement contre le cancer pour pouvoir appeler IVI tellement j’étais impatient de commencer. »

 

Pourquoi est-ce si important de préserver sa fertilité ?

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez les femmes. Selon les données de l’OMS, un cancer du sein est diagnostiqué chaque minute dans le monde. Cela explique pourquoi de plus en plus de femmes concernées ont recours à la préservation de la fertilité pour pouvoir accéder à la maternité. À titre d’exemple, les cas de préservation de la fertilité liés à un diagnostic de cancer du sein représentent environ 65 % des préservations effectuées pour motif oncologique dans les cliniques IVI en Espagne.

Il s’agit généralement de femmes jeunes, 32,5 ans en moyenne, et, par conséquent a priori en pleine possession de leurs moyens d’un point de vue reproductif. Mais, malgré leur âge, leur fertilité risque d’être fortement affectée par les traitements oncologiques qu’elles vont devoir subir pour pouvoir vaincre la maladie.

Le profil des patientes qui recourent à la préservation pour des raisons oncologiques est très différent de celles qui choisissent de le faire par choix personnel. Les femmes qui font le choix personnel de congeler leurs ovocytes le font généralement parce qu’elles avancent en âge et qu’elles choisissent de retarder volontairement leur accès à la maternité.

A celles qui congèlent leurs ovocytes pour des raisons oncologiques, Gema veut leur transmettre une raison d’espérer. Comme pour elle, la préservation leur permettra de réaliser leur rêve de devenir mère. « Tout arrive. Même si cela prend parfois beaucoup de temps, on y parvient. Il faut conserver cet espoir, sinon il ne nous reste rien. »

 

IVI, toujours à vos côtés

Comme chaque année au mois d’octobre, IVI a voulu apporter son grain de sable en donnant de la visibilité et en soutenant toutes ces femmes atteintes d’un cancer du sein. Et nous n’avons rien trouvé de mieux pour vous aider que nos programmes de préservation de la fertilité qui vous apportent une lumière et un espoir pour le futur.

« Non seulement ce mois-ci, spécialement dédié au cancer du sein, mais aussi tous les jours de l’année, IVI soutient ces femmes et toutes celles qui luttent contre la maladie. Nous leur offrons ce que nous avons : un véritable espoir de pouvoir accéder à la maternité après avoir surmonté leur maladie. Nous voulons qu’elles se battent pour leur vie sur tous les fronts et, pour cela, nous mettons à leur disposition notre meilleure technologie » conclut le Dr Domingo.

Si vous voulez vous informer davantage, n’hesitez pas à nous contacter sur notre site web et notre équipe vous fournira toutes les informations nécessaires.

Demandez plus d'informations sans engagement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de la pagearrow_drop_up