4 mai 2021

Quels sont les symptômes de la grossesse?

symptomes grossesse
Par le Comité de rédaction Blog IVI

Après un traitement de procréation médicalement assistée (PMA) comme une insémination artificielle ou une fécondation in vitro, le spécialiste vous prescrit une prise de sang afin de confirmer la grossesse. Celle-ci est à effectuer dans les 14-15 jours après l’insémination artificielle, ou 11 jours environ après le transfert d’embryon dans le cadre d’une FIV. Si le résultat est positif, vous devrez réaliser une échographie de contrôle après 20 jours, pour vérifier que le sac embryonnaire est bien installé. En attendant de savoir si vous êtes enceinte, vous allez naturellement faire attention aux signaux que vous envoie votre corps, qui pourraient traduire la réussite du protocole de PMA. Or il y a des femmes qui ressentent des symptômes pendant l’attente bêta, et il y en a d’autres qui n’éprouvent rien.

La grossesse entraîne quelques sensations et changements dans l’organisme, qu’il est possible de ressentir. Nausées, tiraillements dans le ventre, hypersensibilité aux odeurs… focus sur quelques symptômes de la grossesse, qui peuvent être plus ou moins flagrants.

 

Premier symptôme de grossesse: retard des règles

L’un des tout premiers signes de grossesse, et certainement l’un des plus connus, est le retard de règles. Toutefois, ce symptôme est peu fiable si vous avez l’habitude d’avoir des règles irrégulières. Notez qu’il est possible d’observer de légers saignements de couleur rosée ou marron au tout début de la grossesse : ce ne sont pas des règles, mais des saignements qui traduisent l’implantation de l’embryon dans l’utérus (le saignement d’implantation).

 

Les nausées et les vomissements

Autres symptômes de grossesse très répandus : les nausées et les vomissements. Ces signes surviennent généralement dès la nidation de l’embryon, et se prolongent jusqu’à la fin du premier trimestre de grossesse (même s’ils peuvent perdurer au-delà). Les nausées sont souvent plus fortes le matin, mais elles peuvent être ressenties à d’autres moments de la journée. Elles sont dues au taux de hCG (hormone chorionique gonadotrope humaine) en nette augmentation. C’est cette hormone qui est dosée lors du test de grossesse.

 

Les tiraillements dans le ventre

Après votre FIV ou votre insémination artificielle, vous pourrez expérimenter des crampes dans l’abdomen. Celles-ci peuvent faire penser à des douleurs de règles, voire à des douleurs digestives. En réalité, il s’agit de l’utérus qui grandit : l’expansion des tissus, ainsi que les forces exercées sur les ligaments expliquent ces sensations. Chez certaines femmes, les changements à l’intérieur du ventre entraînent une constipation, des ballonnements ou encore des aigreurs d’estomac.

 

La poitrine qui gonfle

Des seins tendus ou qui prennent du volume constituent un symptôme classique de début grossesse. En effet, les glandes mammaires se mettent à grossir dès l’implantation de l’embryon dans l’utérus. Vous observerez peut-être vos mamelons devenir foncés : ce changement de teinte est causé par l’hormone hCG, qui modifie également la couleur de la vulve. De petites aspérités pourront émerger par la suite sur vos aréoles : ce sont les tubercules de Montgomery qui ressortent.

 

La fatigue chronique

Si vous vous sentez épuisée après votre traitement de PMA, cela peut être le signe d’une grossesse. La fatigue intense peut avoir pour origine la production accrue de progestérone par le corps. Elle peut aussi être due à une carence en fer (anémie ferriprive). Parfois, des vertiges apparaissent, renforçant l’hypothèse d’une anémie de grossesse. Le professionnel de santé qui vous suit pourra vous conseiller des suppléments en fer.

 

L’envie fréquente d’uriner

La grossesse est souvent associée au besoin fréquent d’uriner, et ce, dès les premières semaines. Encore une fois, c’est l’hormone hCG qui est responsable de ce phénomène. Alors que l’embryon est bien accroché à la paroi utérine, et que la production de hCG décolle, les envies d’aller aux toilettes se manifestent de manière rapprochée, de jour comme de nuit. Plus tard dans la grossesse, ces envies seront causées par le bébé qui grandit, appuyant sur la vessie.

 

L’hypersensibilité aux odeurs

Vous êtes hypersensible aux odeurs de fumée ou de certains aliments, comme la viande ou les fruits de mer ? Celles-ci vous insupportent, alors que normalement, vous n’y prêtez pas attention ? Vous pourriez bien être enceinte ! Cette manifestation de la grossesse aurait pour fonction de protéger le fœtus, en gardant la mère à distance des substances néfastes à son développement (cigarettes, nourriture non fraîche, etc.).

 

Les fringales et la modification des goûts

Dernier symptôme usuel de la grossesse : le bouleversement des habitudes alimentaires. La femme enceinte peut être concernée par des fringales (envies subites et incontrôlables de manger, souvent un plat en particulier). Elle peut également procéder à des mélanges d’aliments singuliers. Ces signes peuvent se manifester dès l’implantation de l’embryon, même s’ils sont le plus souvent liés à une grossesse plus avancée.

 

Vous ne ressentez aucun de ces symptômes de grossesse ?

Toutes les femmes ne ressentent pas les mêmes symptômes en début de grossesse. Certaines n’en éprouvent aucun, ce qui peut occasionner des inquiétudes et de la nervosité durant la période entre l’insémination/le transfert d’embryon et le test de grossesse. Si vous êtes dans ce cas, il est important de rester sereine. En attendant de savoir si vous êtes enceinte, changez-vous les idées, continuez d’avoir une vie saine et recherchez le soutien de proches, entre autres conseils.

Les centres d’IVI vous accompagnent à chaque étape de votre parcours de procréation assistée. Après l’insémination artificielle ou le transfert d’embryon, votre spécialiste IVI vous indiquera la date optimale pour votre test de grossesse, que vous effectuerez dans votre pays d’origine. Pour toute information, n’hésitez pas à nous appeler au 08 00 941 042 (depuis la France, appel gratuit) ou au +34 960 451 185 (depuis l’étranger). Vous pouvez aussi solliciter un rendez-vous à l’aide de notre formulaire de contact. Nos équipes se feront un plaisir de vous répondre en français.

Demandez plus d'informations sans engagement

3 commentaires

  • Yohanne says:

    il faut être passé par l’infertilité comme nous pour comprendre le bonheur d’être maman! magnifique article, ça me rappelle tout mon parcours PMA de galère en France, actuellement je dois passer en GPA hélas impossible ici, on nous parle du canada ou de l’espagne, IVI fait-elle la GPA? ou l’ukraine avec A. Feskov clinic?

  • ordalie says:

    je le redis moi-aussi Yohanne! la dame a raison, pas de GPA en Espagne, le don d’ovocytes par contre oui! je vois que ta question revient, voici un lien qui peut t’aider https://youtu.be/As0RZWwx0WE , bon courage à toi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de la pagearrow_drop_up